6 avril 2017 / 14:57 / il y a 8 mois

GM compte toujours sur un marché automobile robuste en 2017

DETROIT (Reuters) - General Motors attend toujours une “très bonne année 2017” en dépit d‘un “environnement plus difficile”, a déclaré jeudi Chuck Stevens, le directeur financier du constructeur automobile américain.

General Motors attend toujours une "très bonne année 2017" en dépit d'un "environnement plus difficile". /Photo d'archives/REUTERS/Mark Blinch

La prévision d‘un bénéfice par action compris entre 6,00 et 6,50 dollars sur l‘ensemble de l‘exercice reste d‘actualité, a-t-il dit lors d‘une conférence téléphonique avec des investisseurs et analystes.

“De manière générale, nous attendons un environnement plus difficile dans plusieurs dimensions”, a-t-il poursuivi en faisant référence à la remontée des taux d‘intérêt et à la baisse des prix des voitures d‘occasion.

Mais grâce à l‘amélioration de l‘économie et au prix bas de l‘essence, GM s‘estime toujours dans un “environnement raisonnablement positif” pour l‘industrie automobile aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Le marché automobile américain a reculé à 16,62 millions d‘unités en rythme annualisé le mois dernier contre 17,58 millions en février et 16,67 millions en mars 2016, selon les données publiées lundi par le cabinet de recherche Autodata après la publication des chiffres de ventes des constructeurs.

Ce chiffre inférieur aux attentes des analystes a renforcé les craintes d‘un retournement du marché après six années de forte croissance.

Chuck Stevens a dit toujours anticiper 17,5 millions de voitures vendues en 2017 aux Etats-Unis, après les 17,55 millions de 2016, un record.

GM estime que les chiffres de mars ont été faussés par la clémence relative de l‘hiver qui a eu pour effet de “répartir de manière plus équilibrée” les ventes sur les trois premiers mois de l‘année, au détriment du seul mois de mars.

Ford a aussi maintenu cette semaine sa prévision, tablant sur 17,7 millions de ventes cette année, mais la Nada(National Automobile Dealers Association), l‘association professionnelle des concessionnaires automobiles américains, n‘en attend que 17,1 millions.

Le consultant AlixPartners a une prévision de 17,5 millions d‘unités pour cette année mais attend une baisse à 16,6 millions en 2018 et 15,2 millions en 2019.

Nick Carey, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below