5 avril 2017 / 16:35 / dans 8 mois

Les Bourses européennes finissent en ordre dispersé malgré ADP

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et nettement en dessous de leurs plus hauts du jour, la tendance s‘étant essoufflée en fin de séance avec le repli des cours du pétrole et malgré les résultats meilleurs qu‘attendu de l‘enquête mensuelle ADP sur l‘emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis.

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi et nettement en dessous de leurs plus hauts du jour. A Paris, le CAC 40 a fini sur un recul de 0,18%, le Footsie britannique a lui gagné 0,13% tandis que le Dax allemand abandonnait 0,53%. L'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,26% mais le FTSEurofirst 300 a fini quasi inchangé, tout comme le Stoxx 600. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

A Paris, le CAC 40, après avoir passé la majeure partie de la séance dans le vert, a fini sur un recul de 0,18% (-9,28 points) à 5.091,85 points, plus de 30 points en dessous du pic touché en milieu d‘après-midi. Le Footsie britannique a lui gagné 0,13% tandis que le Dax allemand abandonnait 0,53%. L‘indice EuroStoxx 50 a cédé 0,26% mais le FTSEurofirst 300 a fini quasi inchangé, tout comme le Stoxx 600.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street affichait une belle progression, le Dow Jones gagnant 0,6% et le Nasdaq % 0,35%. Ce dernier a inscrit un nouveau record en séance à 5.933,78 points.

Les entreprises du secteur privé aux Etats-Unis ont créé 263.000 postes le mois dernier selon l‘enquête ADP, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un chiffre de 187.000, leurs estimations s‘échelonnant de 110.000 à 225.000.

Ce chiffre est jugé de bon augure à deux jours du rapport mensuel sur l‘emploi du département du Travail, l‘un des rendez-vous économiques les plus suivis par les marchés. Il a compensé le recul plus marqué qu‘attendu de l‘indice ISM d‘activité dans les services, à 55,2.

“Le chiffre du PIB a été récemment révisé à la hausse, l‘emploi semble toujours bien se porter, l‘inflation évolue dans la bonne direction (...) ADP est une pièce de puzzle supplémentaire qui renforce la confiance du marché dans le fait que nous sommes en bonne voie”, commente Myles Clouston, associé senior de Nasdaq Advisory Services.

Avant de profiter de la bonne surprise de l‘enquête ADP, les marchés européens bénéficiaient principalement du soutien de la remontée des cours du pétrole et surtout des métaux, tels le cuivre (+2%) ou le nickel (+2,9%).

L‘indice Stoxx des ressources de base a pris 0,65%, celui du pétrole et du gaz 0,66%.

Les cours de l‘or noir restent orientés à la hausse, à 54,45 dollars pour le Brent et 51,25 dollars pour le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) mais le baril a effacé une bonne partie de ses gains après les chiffres hebdomadaires des stocks américains, qui montrent une hausse inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis.

A Paris, TechnipFMC se classe néanmoins en tête du CAC avec un gain de 2,02% et à Londres, les groupes miniers BHP Billiton (+1,75%) et Antofagasta (+1,55%) figurent parmi les plus fortes hausses du FTSE.

En baisse, le compartiment automobile européen a cédé 1%, Renault 2,02% et Daimler 1%.

JCDecaux (-3,93%) a subi l‘un des reculs les plus marqués du Stoxx 600 après des avis défavorables d‘analystes.

Sur le marché des changes, l‘enquête ADP a profité au dollar, reparti à la hausse face à un panier de référence composé d‘autres devises. L‘euro est revenu autour de 1,0655 dollar.

Les cambistes surveilleront à 18h00 GMT le compte rendu de la réunion de mars du Fomc de la Réserve fédérale, qui pourrait leur en apprendre davantage sur l‘évolution des débats au sein de la banque centrale.

En attendant, les rendements des emprunts d‘Etat américains sont en hausse en réaction à l‘enquête ADP, le 10 ans remontant à 2,362% après un pic à 2,382% contre 2,35% mardi.

En Europe, le rendement à 10 ans français est revenu sous 0,92%, le débat télévisé entre les 11 candidats à la présidence de la République mardi soir n‘ayant pas remis en cause les pronostics des investisseurs.

Marc Angrand, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below