22 mars 2017 / 06:27 / dans 9 mois

Forte hausse des exportations japonaises en février

TOKYO (Reuters) - Le Japon a enregistré en février la plus forte hausse de ses exportations depuis plus de deux ans, après un ralentissement en janvier dû au Nouvel An lunaire en Asie, et il accru son excédent commercial avec les Etats-Unis - au risque de tensions avec la nouvelle administration Trump.

Les exportations japonaises ont bondi de 11,3% en février par rapport au même mois de 2016, un troisième mois consécutif de progression qui reflète la reprise de la demande mondiale. /Photo prise le 25 janvier 2017/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Les exportations ont bondi de 11,3% en février par rapport au même mois de 2016, soit leur plus forte hausse depuis janvier 2015 et un troisième mois consécutif de progression qui reflète la reprise de la demande mondiale, montrent les données publiées mercredi par le ministère des Finances.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 10,6%.

En janvier, la hausse des exportations n‘avait été que de 1,3% en raison des congés du Nouvel An lunaire qui ont freiné la demande en Chine et dans d‘autres parties d‘Asie.

Les importations ont de leur côté augmenté de 1,2% en février sur un an, le double de ce qui était attendu.

La balance commerciale du Japon a ainsi dégagé un excédent de 813,4 milliards de yens (6,75 milliards d‘euros) en données brutes, à comparer à un consensus de 822 milliards.

En données corrigées de variations saisonnières, l‘excédent a atteint un plus haut de près de sept ans à 680,3 milliards.

Les exportations vers la Chine, premier partenaire commercial du Japon, ont bondi de 28,2%, marquant une nette accélération après leur hausse de 3,1% en janvier. Les échanges avec la Chine ont ainsi fait ressortir un premier surplus depuis cinq ans, de 111,8 milliards de yens.

Les exportations vers les Etats-Unis ont augmenté pour leur part de 0,4%, grâce surtout à une hausse des livraisons de voitures et de pièces automobiles. L‘excédent commercial avec la première puissance économique mondiale s‘est accru de 1,5% à 611,3 milliards de yens, sa première hausse depuis novembre, alors qu‘il avait chuté de 26,5% en janvier.

Cette hausse peut constituer un motif d‘embarras à Tokyo alors que le président américain Donald Trump a critiqué nommément le Japon, la Chine et l‘Allemagne pour le niveau élevé de leurs exportations vers les Etats-Unis.

“L‘excédent commercial (bilatéral) n‘est pas à un niveau alarmant, il est même historiquement très faible. Mais ce genre d‘argument logique risque de ne pas parler à Trump”, commente Tomoyuki Ota, directeur du département de la recherche économique au Mizuho Research Institute.

“Le fait que le surplus avec les Etats-Unis soit essentiellement lié aux exportations de voitures pourrait inciter Trump à mettre la pression sur les constructeurs automobiles japonais pour qu‘ils augmentent leurs investissements aux Etats-Unis.”

Japonais et Américains ont prévu d‘entamer à la mi-avril un dialogue économique de haut niveau. Tokyo, cherchant à parer les attaques contre son industrie automobile, a pris les devants en proposant un ordre du jour centré sur les investissements dans des infrastructures aux Etats-Unis.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below