16 mars 2017 / 09:32 / dans 8 mois

Les Bourses européennes s'affichent en nette hausse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes s‘affichent en nette hausse jeudi tandis que l‘euro évolue toujours au-dessus de 1,07 dollar, les investisseurs se montrant rassurés par le résultat des élections législatives aux Pays-Bas et les annonces de la Fed sur le rythme des resserrements monétaires à venir.

Les Bourses européennes s'affichent en nette hausse jeudi tandis que l'euro évolue toujours au-dessus de 1,07 dollar. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,76% à 5.023,99 points vers 09h05 GMT, à un plus haut depuis août 2015. À Francfort, le Dax avance de 0,96% et à Londres, le FTSE prend 0,76%. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski

À Paris, l‘indice CAC 40 gagne 0,76% à 5.023,99 points vers 09h05 GMT, à un plus haut depuis août 2015. À Francfort, le Dax avance de 0,96% et à Londres, le FTSE prend 0,76%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro s‘adjuge 1,02% et le FTSEurofirst 300 0,63%. De son côté, le Stoxx 600 gagne 0,55%, au plus haut depuis décembre 2015.

Aux Pays-Bas, le parti VVD du Premier ministre Mark Rutte est arrivé en tête des élections législatives devant la formation d‘extrême droite de Geert Wilders au terme d‘un scrutin qui avait valeur de test pour les partis traditionnels en Europe.

Sur le marché des changes, ce résultat a dopé l‘euro, qui a grimpé jusqu‘à 1,0740 dollar, son plus haut niveau depuis début février, pour se stabiliser ensuite autour de 1,0710 dollar.

“A quel point l‘euro peut encore progresser dépendra de la façon dont le vote néerlandais va affecter l‘élection présidentielle française, avec une érosion par exemple du soutien à Marine Le Pen”, indique Masafumi Yamamoto, responsable de la stratégie sur les changes chez Mizuho Securities à Tokyo.

“Nous pourrons voir l‘euro renforcer ses gains si l‘écart de rendement entre les obligations françaises et allemandes se réduit aujourd‘hui”, ajoute-t-il.

Sur les marchés obligataires, le spread entre le Bund à 10 ans et l‘OAT de même échéance se détend autour de 60 points de base..

Aux Etats-Unis, la Réserve fédérale américaine a relevé comme prévu mercredi d‘un quart de point son principal taux directeur. Les opérateurs de marché ont surtout été rassurés par le maintien d‘un rythme progressif dans le calendrier du resserrement monétaire, la banque centrale ayant confirmé anticiper deux autres hausses de taux en 2017.

Ces annonces ont profité aux indices boursiers à Wall Street, où le S&P a clôturé en hausse de 0,54% mais ont pesé sur le dollar et les rendements des bons du Trésor.

Le billet vert est tombé à un plus bas d‘un mois face à un panier de devises de référence, l‘indice dollar s‘inscrivant jeudi à 100,70. Cette faiblesse du billet vert bénéficie aux matières premières et aux métaux, et dope en Europe le compartiment des ressources de base, qui signe de loin la plus forte hausse sectorielle (+3,79%).

L‘indice du secteur est aussi porté par l‘envolée d‘Anglo American (+8,62%), après l‘annonce par le milliardaire indien Anil Agarwal de son intention d‘acheter pour deux milliards de livres sterling (2,3 milliard d‘euros) d‘actions du groupe minier.

A la Bourse de Londres, les valeurs minières comme Glencore, BHP Billiton et Rio Tinto gagnent toutes plus de 4%. A Paris et à Francfort, ArcelorMittal (+3,3%) et Thyssenkrupp (+2,02%) s‘affichent parmi les plus fortes hausses de leur indice respectif.

En tête du Dax, Lufthansa grimpe de 3,02% après l‘annonce mercredi soir d‘un accord avec les syndicats de pilotes concernant notamment les salaires et la publication de résultats annuels jugés meilleurs que prévu.

A contre-courant, Renault chute encore de 4% - plus forte baisse du CAC 40 et du FTSEurofirst 300 - après avoir déjà cédé 3,67% la veille, le constructeur automobile étant rattrapé par des soupçons de tromperie présumée aux émissions polluantes sur certains de ses moteurs diesel.

Sur le marché des changes, le franc suisse n‘a que peu réagi au statu quo annoncé par la Banque nationale suisse (BNS) sur sa politique monétaire.. Les cambistes attendent encore la décision de la Banque d‘Angleterre (BoE) prévue à 12h00 GMT.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé pratiquement inchangée après que la Banque du Japon a gardé sa politique monétaire inchangée, comme anticipé.

De son côté, la banque centrale chinoise a relevé jeudi une partie de sa grille de taux d‘intérêt afin, de l‘avis des économistes, d‘éviter des sorties de capitaux et de préserver la stabilité du yuan.

L‘indice composite de la Bourse de Shanghai a clôturé en hausse de 0,8% et à Hong Kong, l‘indice Hang Seng a terminé à un plus haut de 19 mois grâce à un bond de 2,08%.

Sur les marchés pétroliers, le baril de Brent de la mer du Nord est repassé au-dessus des 52 dollars et celui du brut léger américain au-dessus de 49 dollars, les cours étant soutenus par la faiblesse du dollar et une baisse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis.

De son côté, l‘or progresse à plus de 1.224 dollars l‘once tandis que le cours du cuivre est revenu à ses niveaux de début mars.

Blandine Hénault, avec Shinichi Saoshiro, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below