15 mars 2017 / 14:40 / dans 8 mois

Airbus livre à Eutelsat un satellite tout électrique haute puissance

TOULOUSE (Reuters) - Airbus a présenté mercredi à Toulouse le premier satellite européen de télécommunications tout électrique haute puissance, qui le 20 mars rejoindra Kourou, en Guyane, où il sera pour lancé le 25 avril pour le compte d‘Eutelsat, l‘un des principaux opérateurs mondiaux de satellites.

Airbus a présenté mercredi à Toulouse le premier satellite européen de télécommunications tout électrique haute puissance, qui le 20 mars rejoindra Kourou, en Guyane, où il sera pour lancé le 25 avril pour le compte d'Eutelsat, l'un des principaux opérateurs mondiaux de satellites. /Photo prsie le 15 décembre 2016/REUTERS/Benoit Tessier

Le satellite Eutelsat 172B fournira des services améliorés de télécommunication, de connectivité en vol et de télédiffusion pour la région Asie-Pacifique.

“Nous sommes les premiers au monde à utiliser la propulsion électrique pour toutes les manœuvres sur des satellites de cette taille et de cette capacité”, a déclaré Nicolas Chamussy, directeur général de Space Systems au sein d’Airbus.

D’une puissance électrique de 13kW pour une masse de 3.500 kg, ce satellite emportera trois charges utiles distinctes qui renforceront les capacités d’Eutelsat sur les marchés Asie-Pacifique, notamment pour la connectivité à bord dans les couloirs aériens situés au-dessus du Pacifique.

“L‘utilisation de la propulsion électrique pour la mise en poste initiale et pour toutes les manœuvres orbitales entraîne une réduction de masse conséquente permettant au satellite d‘être lancé en position basse d’Ariane 5, réduisant ainsi le coût de lancement”, a précisé mercredi Arnaud de Rosnay, directeur des satellites de télécommunication d‘Airbus.

Airbus a déployé un réseau dédié de stations au sol pour permettre à ses ingénieurs de contrôler les opérations jusqu’à ce que le satellite atteigne sa position géostationnaire.

Le satellite Eutelsat 172B permettra le déploiement d‘applications en plein essor telles la connectivité à bord des avions et des navires, les liaisons pour les réseaux mobiles et d’entreprise, la distribution vidéo et les services gouvernementaux. Panosonic Avionics Corporation, l‘un des principaux fournisseurs de services de connectivité et de divertissement en vol auprès des compagnies aériennes, s‘est déjà positionné pour l’utilisation de ce nouveau satellite.

“Nous croyons dans la propulsion électrique qui permet de baisser la masse et donc d’avoir une solution de lancement moins chère et moins puissante, permettant d’ajouter davantage d’équipements de télécommunications au satellite”, a souligné Yohann Leroy, directeur technique chez Eutelsat, précisant avoir en fabrication trois autres satellites tout électrique.

La position orbitale 172° Est offre une couverture exceptionnelle en mer comme dans les airs, allant de l’Alaska à l’Australie. Avec l’arrivée de 8.000 avions équipés d’ici 2034, la zone Asie Pacifique concentre de vastes perspectives en matière de services de connectivité et de divertissement en vol.

Crée en 1977, Eutelsat Communications possède une flotte de 39 satellites, réunit près de 1.000 salariés et affiche un chiffre d’affaires en 2016 de 1.53 milliards d’euros.

Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below