13 mars 2017 / 09:00 / il y a 8 mois

L'homme blanc, espèce menacée dans les conseils, selon le PDT de Tesco

LONDRES (Reuters) - Le président de Tesco, première chaîne de supermarchés au Royaume-Uni, a souligné qu‘il plaisantait lorsqu‘il avait déclaré, devant une assemblée de candidats à des postes d‘administrateurs, que les hommes blancs étaient “une espèce menacée” dans les conseils d‘administration.

Le président de Tesco, première chaîne de supermarchés au Royaume-Uni, a souligné qu'il plaisantait lorsqu'il avait déclaré, devant une assemblée de candidats à des postes d'administrateurs, que les hommes blancs étaient "une espèce menacée" dans les conseils d'administration. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor

John Allan, président de Tesco depuis 2015, a dit la semaine dernière lors d‘une conférence du secteur que les femmes et les personnes ayant des origines ethniques se trouvaient dans une “période extrêmement propice” pour obtenir des postes de direction dans les entreprises.

“Pendant mille ans, les hommes ont tenu la plupart de ces fonctions, la balance penche désormais très nettement dans l‘autre sens et cela va continuer dans un avenir prévisible, je pense”, a-t-il dit selon les médias britanniques.

“Si vous êtes un mâle blanc, vous êtes une espèce menacée et vous allez bientôt devoir travailler deux fois plus dur.”

Mais John Allan a dit par la suite au Guardian que ses propos, tenus au lendemain de la journée de la femme du 8 mars, ne devaient pas être pris au pied de la lettre et qu‘ils avaient amusé son public, essentiellement féminin.

“C‘était de l‘humour, légèrement outrancier. Il est évident que les hommes blancs ne sont pas une espèce menacée mais je voulais en réalité dire le contraire, qu‘il était grand temps que les femmes et les personnes issues de minorités ethniques qui le souhaitent puissent prendre place dans les entreprises.”

Dans une déclaration faite samedi, il a affirmé être un fervent défenseur d‘une plus grande diversité et regrettait que ses remarques aient fait une impression contraire.

“Le point de vue que j‘essayais de faire passer était que les conseils d‘administration doivent s‘efforcer de rassembler un ensemble pluriel et représentatif”, a-t-il dit. “Il y a encore beaucoup à faire mais c‘est le moment pour les femmes de se présenter à des fonctions d‘administrateurs non-exécutifs.”

La proportion de femmes administratrices dans les 100 sociétés qui composent l‘indice FTSE de Londres est de 26%, selon le Guardian, alors qu‘elles ne représentent que 10% des dirigeants opérationnels de ces entreprises.

John Allan a souligné lors de la conférence que Tesco avait renouvelé son conseil d‘administration au cours des 18 derniers mois et que trois des six nouveaux administrateurs non-exécutifs étaient des femmes.

Malgré cela, le conseil de Tesco ne compte toujours que trois femmes et la totalité de ses membres sont blancs.

Michael Holden, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below