10 mars 2017 / 18:41 / dans 8 mois

Manipulation du rand: Des banques pourraient être poursuivies

JOHANNESBURG (Reuters) - Quatorze banques, dont BNP Paribas, pourraient faire l‘objet de poursuites au mois de juillet pour manipulation présumée du rand sud-africain après une audience préliminaire qui s‘est déroulée vendredi, a rapporté une source au sein de l‘autorité sud-africaine de la concurrence.

Quatorze banques, dont BNP Paribas, pourraient faire l'objet de poursuites au mois de juillet pour manipulation présumée du rand sud-africain après une audience préliminaire qui s'est déroulée vendredi. Barclays et Citigroup ont déjà été approchées par l'autorité de régulation, la seconde ayant accepté de verser une amende de 69,5 millions de rands (4,93 millions d'euros). /Photo prise le 6 février 2017/REUTERS/Jacky Naegelen

Une porte-parole de BNP Paribas n‘a pas souhaité faire de commentaire.

Barclays et Citigroup ont déjà été approchées par l‘autorité de régulation, la seconde ayant accepté de verser une amende de 69,5 millions de rands (4,93 millions d‘euros).

Citigroup sera entendue séparément le 22 mars, date où l‘accord sur l‘amende devrait être entériné, a précisé la source, ajoutant que le tribunal pourrait recommander des changements.

Parmi les 11 banques incriminées figurent, Nomura, Standard Bank, Investec, JP Morgan, Credit Suisse Group, Commerzbank, Standard New York Securities, Macquarie Bank, Bank of America Merrill Lynch (BAML), ANZ Banking Group et Standard Chartered.

Joe Brock, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below