9 mars 2017 / 20:22 / il y a 5 mois

Monte dei Paschi entérine son plan de restructuration

La banque italienne en difficulté Monte dei Paschi di Siena a annoncé jeudi que son conseil d'administration avait donné son feu vert à son plan de restructuration, qui doit encore recevoir l'aval des autorités européennes et ouvrira alors la voie à une recapitalisation par l'Etat. /Photo d'archives/Alessandro Bianchi

MILAN (Reuters) - La banque italienne en difficulté Monte dei Paschi di Siena a annoncé jeudi que son conseil d'administration avait donné son feu vert à son plan de restructuration, qui doit encore recevoir l'aval des autorités européennes et ouvrira alors la voie à une recapitalisation par l'Etat.

La banque la plus ancienne du monde encore en activité s'était résolue en décembre à demander le soutien de l'Etat après l'échec d'une augmentation de capital de cinq milliards d'euros.

Son besoin de fonds propres a depuis été évalué à 8,8 milliards d'euros par la Banque centrale européenne (BCE) et on s'attend à ce que l'Etat injecte 6,6 milliards d'euros, pour une participation d'environ 70% dans la banque de Sienne.

Le plan de restructuration est considéré comme une condition importante pour obtenir le feu vert de la Commission européenne au projet de recapitalisation.

La CE et la BCE doivent encore s'entendre sur les conditions du renflouement, ce qui se révèle compliqué compte tenu de leurs approches différentes. La BCE tient à ce que la banque soit capitalisée à hauteur de ses besoins alors que Bruxelles entend limiter le plus possible les aides publiques pour éviter des distorsions de concurrence, ont dit des sources informées à Reuters.

"Mais le montant de 8,8 milliards d'euros n'est pas sujet à discussion", a dit l'une d'elles.

La recapitalisation devrait intervenir en mai.

Monte dei Paschi a ajouté jeudi avoir légèrement révisé ses résultats 2016 qui font maintenant ressortir une perte nette de 3,24 milliards d'euros, au lieu de celle de 3,38 milliards annoncée en février, et un ratio de fonds propres CET1 de 8,17%, revu en hausse de 15 points de base.

La cotation du titre est suspendue à la Bourse de Milan depuis le mois de décembre.

Agnieszka Flak, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below