8 mars 2017 / 11:37 / il y a 5 mois

Airbus pourrait abandonner le grand escalier de l'A380

Airbus envisage de renoncer au grand escalier caractéristique de l'A380 alors qu'il s'efforce de relancer les ventes de son superjumbo, a appris Reuters de sources industrielles. /Photo d'archives/Pascal Rossignol

(Reuters) - Airbus envisage de renoncer au grand escalier caractéristique de l'A380 alors qu'il s'efforce de relancer les ventes de son superjumbo, a appris Reuters de sources industrielles.

L'idée d'un escalier plus étroit, de même que l'ajout de saumons d'ailes (extrémités des ailes) verticaux, est d'abaisser les coûts d'exploitation des deux ponts de l'appareil tout en renforçant les économies de carburant.

L'A380-Plus, nom provisoire de cet avion transformé, permettrait d'ajouter 40 à 50 sièges à la cabine en configuration standard, qui proposerait ainsi plus de 600 places aux compagnies aériennes soucieuses de réduire leur coût par passager.

Pour embarquer ces voyageurs supplémentaires, le double escalier très large situé à l'avant de l'A380 céderait la place à quelque chose de plus compact. L'escalier à spirale situé à l'arrière serait aussi modifié.

Airbus s'est refusé à commenter ces informations, qui doivent encore être finalisées et approuvées.

"Airbus étudie en permanence les opportunités d'améliorer ses appareils", a déclaré un porte-parole de l'avionneur.

Les ventes de l'A380 ont décliné ces dernières années en raison des avancées des bimoteurs plus petits, moins chers à faire voler et à entretenir.

L'ajout de saumons d'ailes verticaux, plus généralement installés sur des monocouloirs, plus petits, pourrait réduire la consommation de kérosène en réduisant la résistance à l'air.

Les sources, qui se sont exprimées à condition de conserver l'anonymat, ont indiqué que cette modification améliorerait d'environ 2% l'efficacité en matière de carburant.

Elles ont ajouté que les changements pourraient aussi être disponibles en tant que réaménagements d'A380 existants mais que cela n'avait pas encore été décidé.

Les modifications envisagées augmenteraient de trois tonnes environ la masse maximale au décollage, ce qui laisserait plus de marge pour le chargement ou le kérosène.

Version française Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below