8 mars 2017 / 08:21 / il y a 8 mois

Berlin reporte encore un contrat de missiles avec MBDA

BERLIN (Reuters) - Le ministère allemand de la Défense a annoncé mardi au Parlement qu‘il ne pourrait pas boucler un contrat de plusieurs milliards d‘euros pour un système de défense antiaérienne avec le missilier européen MBDA pendant la législature actuelle, a-t-on appris mardi de sources ministérielless.

Le ministère allemand de la Défense a annoncé mardi au Parlement qu'il ne pourrait pas boucler un contrat de plusieurs milliards d'euros pour un système de défense antiaérienne avec le missilier européen MBDA pendant la législature actuelle. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

Les responsables du ministère veulent toujours conclure un accord avec MDBA pour le projet de missiles de défense MEADS, qui doit remplacer les Patriot commandés dans les années 80, mais ils ont estimé qu‘il y avait encore du travail à faire sur la proposition de MBDA, ainsi que sur la façon dont le projet serait mené, rapportent les sources.

Outre le projet MEADS, le ministère a l‘intention d‘investir plusieurs centaines de millions d‘euros afin de moderniser l‘informatique de son système existant Patriot, qui a été construit pas l‘américain Rayteon, disent-elles.

Le report du projet MEADS est un nouveau revers pour la ministre de la Défense, Ursula van der Leyen, qui cherche à réformer le processus d‘achat d‘équipements militaires de l‘Allemagne depuis son arrivée fin 2013. Un autre contrat pour la construction d‘un navire de guerre a aussi été reporté.

Berlin avait choisi les missiles MEAD en 2015, construits par MBDA - structure détenue par Airbus Group, BAE Systems et Leonardo Finmeccanica - avec l‘américain Lockheed Martin, mais le projet est à la peine.

La ministre de la Défense avait dit à Reuters en septembre qu‘elle espérait soumettre le projet MEADS au parlement au printemps, ce qui était déjà un report par rapport à l‘objectif de le présenter avant la fin de 2016.

Mais en octobre, des sources au fait du dossier ont déclaré que le projet dépassait de plusieurs milliards d‘euros une précédente estimation de quatre milliards d‘euros.

Les sources du ministère ont toutefois ajouté qu‘elles s‘attendaient toujours à ce que le système soit opérationnel d‘ici 2025, comme prévu.

Un responsable de Lockheed a refusé de commenter et Raytheon n‘a pas répondu à une demande de commentaire.

Les sources ont précisé que la collaboration avec MBDA s‘était avérée décevante jusqu‘ici, ce qui posait la question de la capacité du groupe à gérer seul un projet aussi important et elles ont suggéré que Berlin demanderait une plus grande implication de Lockheed afin de limiter les risques.

Selon des experts, ce projet pourrait être reporté jusqu‘au printemps 2018, sachant qu‘il est peu probable qu‘il soit approuvé par le parlement avant la pause de l‘été et qu‘il faudra probablement des mois pour constituer un nouveau gouvernement à la suite de l‘élection fédérale du 24 septembre.

Sabine Siebold, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below