5 mars 2017 / 14:05 / il y a 6 mois

Standard Life et Aberdeen AM discutent d'une fusion

Standard Life et Aberdeen Asset Management, deux des groupes financiers écossais les plus réputés, sont en négociations en vue d'une fusion à 11 milliards de livres (12,73 milliards d'euros) en vue de créer la première société britannique de gestion d'actifs. /Photo d'archives/Russell Cheyne

LONDRES (Reuters) - Standard Life et Aberdeen Asset Management, deux des groupes financiers écossais les plus réputés, sont en négociations en vue d'une fusion à 11 milliards de livres (12,73 milliards d'euros) en vue de créer la première société britannique de gestion d'actifs.

Les gérants de fonds sont confrontés à une augmentation de leurs coûts liée au durcissement de la réglementation financière et à la pression en faveur d'une baisse des commissions de gestion, dans un contexte de faibles rendements et de concurrence des gestionnaires de fonds indiciels. Cet environnement favorise la consolidation dans le secteur.

Ces dernières années, Standard Life a créé une branche de gestion d'actifs, Standard Life Investments. SLI et Aberdeen gèrent aujourd'hui à peu près les mêmes montants, en actions, obligations et autres actifs. A eux deux, ils auraient environ 660 milliards de livres sous gestion pour le compte d'une clientèle de particuliers et d'investisseurs institutionnels.

Cela représente le double des actifs gérés par Henderson et Janus Capital, qui ont bouclé l'an dernier leur propre fusion à six milliards de dollars (5,65 milliards d'euros), et Schroders, plus gros gestionnaire d'actifs britannique avec près de 400 milliards de livres sous gestion.

Standard Life et Aberdeen, qui ont tous deux une forte présente à Edimbourg, ainsi que des bureaux dans le monde entier, ont déclaré samedi, sans donner de détails, qu'ils voyaient "d'importantes synergies potentielles" à dégager, ce qui éveille des inquiétudes pour leur quelque 10.000 salariés.

"A la suite des récentes spéculations parues dans la presse, les conseils d'administration de Standard Life et Aberdeen confirment être en discussions pour une éventuelle fusion entièrement en actions entre Standard Life et Aberdeen", ont dit les sociétés, confirmant ainsi une information de Sky News.

"La fusion potentielle représente une excellente opportunité de synergies en mettant en commun les forces de Standard Life et d'Aberdeen afin de créer une société de gestion d'actifs de dimension internationale", ont-elles déclaré.

Selon les termes de l'accord en discussion, les actionnaires d'Aberdeen détiendraient 33,3% du capital de la nouvelle entité et les actionnaires de Standard Life 66,7%, ont-elles ajouté.

Les actionnaires d'Aberdeen recevront 0,757 d'une nouvelle action ordinaire Standard Life pour chaque action Aberdeen. Les autres conditions de l'opération sont encore en discussion, ont précisé les deux groupes, ce qui laisse penser qu'il y a encore beaucoup de travail à faire avant qu'une offre formelle puisse être présentée aux conseils deux sociétés et aux actionnaires.

Le président de Standard Life, Gerry Grimstone, deviendrait président du conseil de la nouvelle société, et le président d'Aberdeen, Simon Troughton, son président adjoint, d'un conseil qui aurait autant d'administrateurs d'une société que de l'autre.

Keith Skeoch, directeur général de Standard Life, et Martin Gilbert, son homologue chez Aberdeen, se partageraient la direction générale de la nouvelle entité.

Alistair Smout et Simon Jessop, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below