2 mars 2017 / 17:55 / il y a 6 mois

JCDecaux revient sur le projet de baisser les investissements en Grande-Bretagne

JCDecaux est revenu sur son projet de réduire ses investissements en Grande-Bretagne dans la foulée du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, après avoir engrangé des ventes supérieures à ses attentes Outre-Manche, a déclaré son co-directeur général Jean-François Decaux. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - JCDecaux est revenu sur son projet de réduire ses investissements en Grande-Bretagne dans la foulée du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne, après avoir engrangé des ventes supérieures à ses attentes Outre-Manche, a déclaré son co-directeur général Jean-François Decaux.

Le groupe familial français est le numéro un de la communication extérieure Outre-Manche, son troisième marché en termes de revenus, où il a décroché le méga-contrat pour la publicité sur les abribus londoniens.

Fin juillet, JCDecaux, qui a pour concurrents les américains Clear Channel Outdoor et Outfront Media et l'allemand Stroer, avait annoncé qu'il prévoyait de réduire ses investissements dans le pays dans la crainte d'un impact du Brexit sur ses investissements publicitaires.

"Pour l'instant, nous avons décidé de ne pas réduire car les ventes sont meilleures que prévu", a expliqué jeudi Jean-François Decaux lors d'un entretien à Reuters.

"On pensait que le Brexit allait affecter les ventes. Hors, nous avons fait un très bon dernier trimestre en Angleterre. Nous sommes en train de faire un bon premier trimestre".

Le dirigeant a estimé que le Brexit n'avait pour l'instant pas eu d'impact sur les investissements publicitaires en Grande-Bretagne où la consommation bénéficie de la hausse des ventes auprès des non-Britanniques, désireux de profiter du recul de la livre, et de la solidité du marché immobilier.

JCDecaux a publié ce jeudi des résultats annuels en baisse mais au-dessus du consensus et a fourni des prévisions jugées rassurantes pour le premier trimestre 2017. [

En France, en revanche, le premier trimestre a été moins porteur, a indiqué Jean-François Decaux, estimant que l'incertitude politique provoquée par l'approche du scrutin présidentiel pesait sur le moral des annonceurs.

Le dirigeant de JCDecaux, qui souhaite de longue date renforcer sa présence aux Etats-Unis, a réaffirmé son intérêt pour ses concurrents américains Clear Channel Outdoor et Outfront Media tout en réaffirmant qu'il attendrait que le prix de ces actifs se porte à un niveau "raisonnable".

"Les deux actifs nous intéressent. Ces actifs ont été en vente plusieurs fois mais ils étaient trop chers", a expliqué Jean-François Decaux.

"Le jour viendra où nous trouverons un prix que nous estimerons être raisonnable pour ces actifs", a-t-il ajouté.

JCDecaux est justement en compétition avec Outfront Media pour l'affichage dans le métro de New York, un contrat de 220 millions de dollars qui représente aujourd'hui 15% du chiffre d'affaires de l'américain. Le verdict devrait être connu d'ici l'été.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below