28 février 2017 / 16:42 / dans 9 mois

Sigfox connecte les rhinocéros d’Afrique pour mieux les protéger

TOULOUSE (Reuters) - La start-up toulousaine Sigfox, spécialiste des objets connectés, a mené une expérimentation d’un nouveau système de suivi à distance des rhinocéros en Afrique pour mieux les protéger, a annoncé mardi la société.

La start-up toulousaine Sigfox, spécialiste des objets connectés, a mené une expérimentation d’un nouveau système de suivi à distance des rhinocéros en Afrique pour mieux les protéger. Entre juillet 2016 et février 2017, Sigfox Foundation a développé ce nouveau système de suivi en équipant dix rhinocéros d’une réserve naturelle située au sud de l’Afrique, abritant 450 spécimens sauvages. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas Mukoya

Entre juillet 2016 et février 2017, Sigfox Foundation, qui vise à mettre l’internet des objets au service de l’humanitaire, a développé ce nouveau système de suivi en équipant dix rhinocéros d’une réserve naturelle située au sud de l’Afrique, abritant 450 spécimens sauvages.

Baptisée “Now Rhinos Speak”, ce projet a été réalisé en partenariat avec trois des plus grandes organisations internationales dédiées à la conservation de cette espèce menacée : International Rhino Foundation, Save The Rhino et Lowveld Rhino Trust. Selon Save The Rhino, il ne reste que 29.000 spécimens dans le monde contre 70.000 il y a cinquante ans. L’espèce pourrait donc disparaître dans moins de dix ans.

L’opération a d’abord consisté à déployer l’infrastructure du réseau Sigfox dans la réserve, soit trois antennes et stations de base en quatre jours, a expliqué l‘entreprise lors du Mobile World Congress de Barcelone.

Implanté dans la corne du rhinocéros, un tracker GPS transmet trois positions par jour via le réseau sur une plate-forme en ligne sécurisée. L’autonomie du capteur est estimée de un à trois ans pour un coût d’environ 30 dollars.

“Contrairement au radio-tracking VHF qui nécessite une intervention humaine constante pour capter le signal radio, ainsi qu’une antenne directionnelle pour suivre le signal et déterminer la position du rhinocéros, le dispositif de Sigfox Foundation permet le téléchargement automatisé des positions GPS à intervalles précis”, explique Raoul du Toit, directeur de Lowveld Rhino Trust.

Ce test grandeur nature est la première étape d’un vaste programme.

“Notre objectif, avec le concours des meilleurs spécialistes des rhinocéros, est d’aider à produire 29.000 capteurs connectés pour surveiller tous les rhinocéros vivant sur notre planète”, détaille Marion Moreau, directrice de Sigfox Foundation. “Nous sommes déjà associés à une société française de suivi des animaux pionnière dans la fabrication des balises Argos et nous cherchons des donateurs pour produire des capteurs très bon marché, capables de durer plusieurs années”.

En janvier 2016, la société Sigfox avait déjà lancé le programme “Power Of Low”, un réseau d’objets connectés pour protéger l’environnement. Une première expérimentation avait été menée à la station polaire Princesse-Elisabeth en Antarctique.

Aujourd’hui, le réseau Sigfox est disponible dans 31 pays et le sera dans 60 pays d’ici 2018, couvrant ainsi 486 millions de personnes et 7 millions d’objets connectés.

Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below