24 février 2017 / 18:38 / dans 9 mois

Volkswagen voit 2017 stable après un bénéfice courant record

WOLFSBURG, Allemagne (Reuters) - Les ventes record d‘Audi et Porsche ont permis à Volkswagen d‘engranger un bénéfice courant record en 2016 mais des charges exceptionnelles plus lourdes que prévu liées au scandale des émissions polluantes l‘empêchent d‘afficher un résultat d‘exploitation conforme aux attentes.

Volkswagen a déclaré vendredi prévoir pour cette année une stabilité de ses bénéfices après avoir enregistré en 2016 le résultat courant le plus élevé de son histoire grâce aux ventes record de ses marques Audi et Porsche. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

Le groupe automobile allemand a annoncé vendredi un bénéfice d‘exploitation hors exceptionnels annuel en hausse de 14% à 14,6 milliards d‘euros, un résultat en ligne avec les attentes du marché et qui tranche avec la perte sans précédent enregistrée en 2015.

Pour cette année, il table sur une marge d‘exploitation courante de 6% à 7% après 6,7% l‘an dernier et sur une progression de jusqu‘à 4% du chiffre d‘affaires.

Volkswagen, qui a vu ses livraisons bondir de 8,1% au quatrième trimestre et a repris sur l‘ensemble de 2016 le titre de numéro un du secteur au japonais Toyota avec 10,3 millions de véhicules écoulés, n‘en a pas pour autant terminé avec le scandale du trucage des tests anti-pollution dont le coût global pourrait dépasser 30 milliards d‘euros selon certaines estimations.

Les comptes annuels 2016 sont d‘ailleurs encore marqués par des charges exceptionnelles plus élevées qu‘anticipé à 7,5 milliards d‘euros, dont 6,4 milliards liés au scandale du trucage des tests anti-pollution, alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne un montant total de 4,2 milliards d‘euros de provisions seulement.

En incluant ces charges, Volkswagen affiche un bénéfice d‘exploitation 2016 de 7,1 milliards d‘euros, à comparer à une perte de 4,1 milliards en 2015. Le consensus le donnait à 10,5 milliards.

Le président du directoire, Matthias Müller, a assuré que le groupe était bien placé pour les années à venir.

“Comme le montrent les chiffres, Volkswagen est très solidement positionné à la fois sur le plan opérationnel et sur le plan financier. Cela nous rend optimistes pour l‘avenir”, a-t-il dit selon le communiqué de résultats.

Le retour à bonne fortune du groupe de Wolfsburg pourrait contribuer à apaiser les tensions internes qui opposent les dirigeants syndicaux et la direction de la marque VW sur la capacité de celle-ci à faire baisser les coûts de ses usines allemandes, que les analystes financiers et les investisseurs considèrent comme un enjeu clé d‘une reprise durable.

Volkswagen a aussi relevé plus qu‘attendu son dividende puisqu‘il proposera à l‘assemblée générale de distribuer 2,06 euros par action préférentielle et 2,00 euros par action ordinaire en 2017, contre 0,17 et 0,11 euro respectivement l‘an dernier.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un dividende de 1,86 euro par action préférentielle.

avec Maria Sheahan et Edward Taylor; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below