24 février 2017 / 08:51 / dans 9 mois

La Chine, premier partenaire commercial de l'Allemagne

BERLIN (Reuters) - La Chine est devenue en 2016 le premier partenaire commercial de l‘Allemagne devant la France et les Etats-Unis, montrent les chiffres de l‘Office fédéral de la statistique publiés vendredi.

La Chine est devenue en 2016 le premier partenaire commercial de l'Allemagne devant la France et les Etats-Unis, montrent les chiffres de l'Office fédéral de la statistique publiés vendredi. Les échanges commerciaux entre l'Allemagne et la Chine ont atteint l'an passé un montant de 170 milliards d'euros (180 milliards de dollars). /Photo d'archives/REUTERS/China Daily

Les échanges commerciaux entre l‘Allemagne et la Chine ont atteint l‘an passé un montant de 170 milliards d‘euros (180 milliards de dollars), précise l‘Office fédéral.

La France, qui fut longtemps le partenaire privilégié de Berlin, conserve sa deuxième place avec un volume d‘échange de 167 milliards d‘euros tandis que les Etats-Unis sont troisièmes avec 165 milliards d‘euros.

Profitant d‘une conjoncture favorable de leur économie et d‘une faiblesse de l‘euro, les Etats-Unis étaient brièvement devenus le premier partenaire commercial de l‘Allemagne en 2015, supplantant la France qui occupait cette place depuis 1961.

Ces statistiques sont de nature à satisfaire le gouvernement allemand qui plaide pour un soutien du libre-échange au moment où l‘administration Trump promet de revenir à une politique protectionniste afin de protéger, selon elle, les salariés américains.

Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel a suggéré que l‘Union européenne devrait orienter sa politique économique vers l‘Asie afin de compenser les conséquences attendues de la nouvelle politique américaine.

“Compte tenu des projets protectionnistes du nouveau président américain, on peut s‘attendre à un renforcement des liens commerciaux entre l‘Allemagne et la Chine”, a commenté BGA, principale fédération commerciale qui représente les grossistes et exportateurs allemands.

Avec un volume de 101 milliards d‘euros, la France demeure le second marché pour les exportations allemandes devant la Grande-Bretagne qui importe 86 milliards d‘euros de biens et services en provenance d‘Allemagne.

Les Etats-Unis sont toujours le premier débouché pour les entreprises allemandes avec 107 milliards d‘euros d‘exportations.

Rene Wagner et Michael Nienaber; Pierre Sérisier pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below