23 février 2017 / 15:09 / il y a 9 mois

Wall Street ouvre en hausse avec le pétrole

(Reuters) - Le Dow Jones et le S&P-500 ont battu leurs records dès l‘ouverture jeudi à la Bourse de New York, soutenue par la forte progression des cours du pétrole et par la promesse renouvelée d‘une vaste réforme fiscale de la part de la nouvelle administration américaine.

Le Dow Jones (+0,13% à 14h46 GMT) et le S&P-500 (+0,11%) ont battu leurs records dès l'ouverture jeudi à la Bourse de New York, soutenue par la forte progression des cours du pétrole et par la promesse renouvelée d'une vaste réforme fiscale de la part de la nouvelle administration américaine. Le Nasdaq Composite cède en revanche 0,18%. /Photo prise le 14 octobre 2016/REUTERS/Brendan McDermid

Après avoir atteint mercredi un neuvième record consécutif en clôture, série inédite depuis janvier 1987, l‘indice Dow Jones gagne 26,39 points, soit 0,13%, à 20.801,99 à 14h46 GMT. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,11% à 2.365,50 et le Nasdaq Composite cède en revanche 0,18% à 5.850,17.

Les investisseurs trouvent presque chaque jour un motif d‘optimisme depuis l‘élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre, qui a déclenché un mouvement de hausse ayant porté Wall Street à des niveaux record.

Ce jeudi, ce sont les cours du pétrole qui soutiennent la tendance avec une progression de plus de 2%, après la publication de données indiquant une contraction des stocks de brut aux Etats-Unis.

L‘indice des valeurs de l‘énergie prend 0,84%, plus forte hausse sectorielle du jour.

Les espoirs nés de l‘élection de Donald Trump se fondent notamment sur sa promesse de baisses d‘impôts massives.

Son secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré jeudi sur CNBC qu‘il espérait l‘adoption d‘une réforme fiscale “très importante” avant les vacances du Congrès en août.

Les résultats d‘entreprise, dont la période s‘achèvera bientôt, contribuent aussi à animer la tendance.

HP Inc, qui regroupe les activités de matériel informatique de l‘ancien Hewlett-Packard, prend 5,5%, l‘une des plus fortes progressions du S&P-500, après avoir annoncé une hausse de son chiffre d‘affaires trimestriel, soutenu en grande partie par la stabilisation du marché des ordinateurs individuels.

Le titre L Brands chute en revanche de plus de 14% à la suite d‘un nouvel abaissement de sa prévision de ventes à magasins comparables en février, notamment pour sa marque de lingerie Victoria’s Secret.

Tesla recule de plus de 4,5%. Le constructeur de véhicules électriques a certes annoncé une perte trimestrielle moins élevée que prévue mais ses activités continuent d‘être très gourmandes en trésorerie et son patron, Elon Musk, a laissé entendre qu‘il pourrait devoir lever à nouveau de l‘argent frais.

Yashaswini Swamynathan à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below