22 février 2017 / 08:49 / dans 9 mois

COR-Les Bourses européennes ouvrent en hausse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Corrige l‘évolution de l‘euro mardi au §18

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, soutenues notamment par les secteurs bancaire et industriel. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,62% à 4.911,92 points vers 8h45 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,37% et à Londres, le FTSE progresse de 0,13%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, soutenues notamment par les secteurs bancaire et industriel.

À Paris, l‘indice CAC 40 gagne 0,62% à 4.911,92 points vers 8h45 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,37% et à Londres, le FTSE progresse de 0,13%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,27%, le FTSEurofirst 300 de 0,33% et le Stoxx 600 de 0,32%.

Sur le front macroéconomique, le marché attend l‘indice Ifo du climat des affaires en Allemagne pour le mois de janvier (9h00 GMT), la deuxième estimation du PIB britannique au quatrième trimestre (9h30 GMT) et le chiffre définitif de l‘inflation en zone euro (10h00 GMT).

Mais les investisseurs guetteront surtout, à 19h00 GMT, le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, à l‘affût de la moindre indication sur le calendrier des prochaines hausses de taux aux Etats-Unis.

En attendant, les annonces des entreprises animent la tendance.

Le sous-indice des bancaires et des industrielles du Stoxx 600 gagnent plus de 0,7%.

La banque Lloyds avance de plus de 3% après avoir publié son bénéfice annuel le plus élevé en dix ans, meilleure performance du Footsie.

Dans son sillage, Barclays prend 1,7%, BNP Paribas 1,15% et Société générale 0,65%.

En tête du Dax et du Stoxx 600, Thyssenkrupp prend plus de 5% après avoir annoncé la vente de son aciérie brésilienne déficitaire à l‘argentin Ternium.

Lanterne rouge du Dax et du FTSEurofirst 300, RWE lâche plus de 1,5%, l‘électricien ayant annoncé une charge pour dépréciation de 4,5 milliards de dollars (4,26 milliards d‘euros) sur son bénéfice 2016.

Derrière, le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer, qui a annoncé un bénéfice en stagnation pour sa division agrochimie en 2017, cède 0,69%.

Plus forte baisse du CAC 40, Airbus perd plus de 2%. Le constructeur s‘est fixé pour priorité de réduire cette année les risques liés à l‘avion de transport militaire A400M, à l‘origine d‘une charge totale de 2,2 milliards d‘euros en 2016.

Atos s‘adjuge plus de 2% après l‘annonce d‘un dividende en hausse de 45% pour l‘exercice 2016 et d‘objectifs en progression pour 2017.

STMicroelectronics gagne plus de 3%, bénéficiant d‘une recommandation de Barclays.

Sur le marché des changes, le dollar, qui a atteint la veille un pic de six jours face à un panier de devises de référence, marque le pas, son indice revenant à 101,5600.

Le billet vert recule face au yen à 113,34 yens.

L‘euro cède à nouveau du terrain face au dollar, après avoir touché un plus bas de six jours mardi. Le discours anti-européen de la candidate à la présidentielle française Marine Le Pen et du candidat aux législatives néerlandaises Geert Wilders pèsent sur la devise du bloc des 19.

Sur le marché pétrolier, les cours du Brent et du brut léger américain se stabilisent, proches de leurs plus hauts niveaux depuis un mois et demi. L‘Opep a dit vouloir améliorer la mise en oeuvre de l‘accord sur une baisse de la production de pétrole, même s‘il a déjà été respecté à plus de 90% en janvier.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below