19 février 2017 / 15:49 / dans 7 mois

Citigroup baisse le salaire de son DG pour objectifs manqués

Le conseil d'administration de Citigroup a baissé de 6% la rémunération totale perçue par Michael Corbat, le directeur général de la quatrième banque américaine, au titre de 2016, au vu de certains objectifs financiers manqués par l'établissement. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

(Reuters) - Le conseil d‘administration de Citigroup a baissé de 6% la rémunération totale perçue par Michael Corbat, le directeur général de la quatrième banque américaine, au titre de 2016, au vu de certains objectifs financiers manqués par l‘établissement.

Michael Corbat a reçu l‘an dernier un total de 15,5 millions de dollars (14,6 millions d‘euros), dont un salaire de base de 1,5 million, des primes en numéraire de 4,2 millions et une rémunération en actions de 9,8 millions, selon un avis boursier.

Citigroup a ainsi manqué des objectifs, fixés en 2013 par Michael Corbat peu après sa nomination au poste de directeur général de la banque, en matière de rendement des actifs, de rendement de l‘actif corporel net et d‘efficacité opérationnelle.

La banque, qui a davantage d‘actifs dans les pays émergents que ses concurrentes américaines, a vu son bénéfice reculer de 13% en 2016.

Le titre Citigroup, comme toutes les valeurs financières, a profité de l‘arrivée Donald Trump au pouvoir, affichant, au cours de clôture de 60,17 dollars de vendredi, un gain de 20,6% depuis la victoire de l‘homme d‘affaire à l‘élection présidentielle du 8 novembre. C‘est toutefois moins bien que le bond de 28% enregistré par l‘indice bancaire KBW sur la période.

D‘autres dirigeants de grandes banques américaines ont au contraire vu leurs émoluments augmenter l‘an dernier, ceux de Jamie Dimon, P-DG de JPMorgan Chase ont ainsi été relevés de 3,7%, à 28 millions de dollars.

James Gorman, P-DG de Morgan Stanley, a vu sa paie augmenter de 7%, à 22,5 millions de dollars tandis que Brian Moynihan, P-DG de Bank of America, s‘est vu gratifier d‘une hausse de 25%, à 20 millions de dollars.

Devid Henry, Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below