16 février 2017 / 22:08 / dans 10 mois

Allianz annonce des profits en hausse et un rachat d'actions

ZURICH (Reuters) - Allianz, le numéro un européen de l‘assurance, a publié jeudi des résultats meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre et proposé un programme de rachat d‘actions d‘un montant de trois milliards d‘euros, tout en ajustant sa politique de dividende en vue de possibles acquisitions.

Allianz, le numéro un européen de l'assurance, a publié jeudi des résultats meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre et proposé un programme de rachat d'actions d'un montant de trois milliards d'euros, tout en ajustant sa politique de dividende en vue de possibles acquisitions. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

L‘action a ouvert en hausse de 3% en Bourse de Francfort vendredi, plus forte hausse des trois indices européens Stoxx 600, FTSEurofirst 300 et EuroStoxx 50.

Le groupe allemand stimulait également l‘indice européen des assurances qui gagnait 0,85%, meilleure hausse sectorielle en tout début de séance.

Allianz a annoncé un dividende de 7,60 euros au titre de 2016, en hausse de 4,1% et là encore supérieur aux attentes. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 7,44 euros.

Le bénéfice net du quatrième trimestre a atteint 1,7 milliard d‘euros, en hausse de 23%, dépassant le consensus qui était à 1,54 milliard.

Sur l‘ensemble de l‘exercice 2016, le résultat net ressort en progression de 4% à 6,9 milliards d‘euros, à comparer à un consensus de 6,77 milliards.

Allianz, dans son communiqué, a annoncé ajuster sa politique de rétribution des actionnaires pour se laisser les moyens de financer d‘éventuelles opérations de croissance externe.

“A l‘avenir, 50% du résultat net attribuable continuera d‘être restitué aux actionnaires sous la forme d‘un dividende régulier”, a indiqué le groupe munichois.

“Le reste servira, selon ce qui sera jugé approprié, à financer la croissance ou alors sera rendu aux actionnaires.”

Le programme de rachat de titres, sur une durée de 12 mois, sera lancé le 17 février et portera sur 4,2% du capital en actions.

“L‘année (2016) a été pleine de surprises, toutes pas bienvenues, qui ont mis en doute bien des hypothèses, alimenté l‘incertitude géopolitique et la volatilité des marchés, et cela rend 2017 difficilement prévisible”, déclare le président du directoire, Oliver Bäte, dans le communiqué.

“Néanmoins, nous nous sentons suffisamment confiants pour relever notre objectif de bénéfice d‘exploitation”, ajoute-t-il en évoquant pour cette année une cible de 10,8 milliards d‘euros, avec une marge de plus ou moins 500 millions.

En 2016, le résultat opérationnel a augmenté de 0,9% à 10,8 milliards d‘euros, avec une hausse de 9,3% à 2,8 milliards sur le seul quatrième trimestre. Le consensus des analystes était de 2,86 milliards pour le dernier trimestre et de 10,87 milliards pour l‘ensemble de l‘exercice.

“Je pense que nous pouvons réaliser nos objectifs en interne”, a déclaré le directeur financier Dieter Wemmer sur CNBC vendredi.

“Si une acquisition convient à notre entreprise et à notre stratégie future, et que nous puissions l‘intégrer, nous examinerons bien sûr la chose. Mais rien ne nous y oblige; nous le ferons le cas échéant”, a-t-il ajouté.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below