16 février 2017 / 07:56 / dans 9 mois

COR-Croissance aux USA et dans le cloud pour Capgemini, marché M&A actif

PARIS (Reuters) -

Capgemini prévoit d'afficher une croissance organique proche de 5% en Amérique du Nord à la fin 2017 et de poursuivre sa dynamique dans le "cloud computing", deux pôles qui assurent chacun 30% de son chiffre d'affaires. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Dans le 1er paragraphe, bien lire “à la fin 2017” et non “pour 2017”

Capgemini prévoit d‘afficher une croissance organique proche de 5% en Amérique du Nord à la fin 2017 et de poursuivre sa dynamique dans le “cloud computing”, deux pôles qui assurent chacun 30% de son chiffre d‘affaires.

Le numéro un européen de services informatiques vise en outre une marge opérationnelle encore améliorée à un niveau compris entre 11,7% et 11,9% cette année, après avoir atteint l‘an passé le haut de sa fourchette de prévision relevée en cours d‘exercice (11,5%, soit +0,9 point) et dépassé le consensus réalisé par Inquiry Financial pour Reuters.

Le groupe compte aussi sur une croissance de 3,0% de son chiffre d‘affaires à taux de change constant, après un rythme de 7,9% en 2016 à 12,539 milliards d‘euros, également au-dessus des attentes.

Capgemini, dont les principaux concurrents sont les américains Accenture et IBM et le français Atos, propose au titre de 2016 un dividende de 1,55 euro par action, bien au-dessus du consensus (1,37 euro), après 1,35 pour 2015.

Le groupe prévoit aussi de générer cette année un “free cash-flow” organique supérieur à 950 millions d‘euros, après 1,071 milliard (+31%) en 2016, soit plus que son objectif.

MARCHE M&A “ACTIF”

Fort de l‘intégration plus rapide que prévu de l‘américain Igate racheté en 2015, Capgemini prend en compte dans ses prévisions de nouvelles petites acquisitions, comme celles de TCube Solutions (logiciels pour le secteur de l‘assurance) et Idean (conseil en stratégie digitale et design) annoncées jeudi.

“On ne s‘interdit pas autre chose parce qu‘on a les moyens du bilan pour le faire”, a déclaré le PDG Paul Hermelin lors d‘une conférence téléphonique.

“Le marché est actif et il y a d‘autres dossiers intéressants”, a-t-il ajouté en précisant ne rien avoir à annoncer pour l‘instant.

En termes de croissance organique, Capgemini compte relancer sa dynamique en Amérique du Nord, tablant sur une amélioration d‘ici la fin du semestre des effets de base, dégradés l‘an passé par le net ralentissement des secteurs énergie et services collectifs aux Etats-Unis.

Paul Hermelin a dit ne pas avoir constaté de discontinuité des intentions d‘investissements aux Etats-Unis après l‘arrivée de Donald Trump à la Maison blanche, ni de perturbation du comportements des clients du groupe à l‘approche des élections prévues en France et en Allemagne cette année.

Même le Brexit n‘a pas eu d‘autre impact notable au Royaume-Uni que de renforcer le poids du secteur privé à la suite de la baisse anticipée du chiffre d‘affaires du secteur public.

Edité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below