13 février 2017 / 06:30 / dans 7 mois

Orange serait prêt à aider Canal+ dans les droits sportifs

Les discussions entre Orange et Canal+, filiale du groupe Vivendi, sur les modalités d'un rapprochement destiné à contrer l'offensive de SFR sur le marché des contenus portent notamment sur un soutien de l'opérateur télécom à la chaîne cryptée dans l'acquisition de droits sportifs. Une autre option envisagée serait la création d'une nouvelle société de commercialisation pour Canal+ en France, qui serait contrôlée par Orange. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Les discussions entre Orange et Canal+, filiale du groupe Vivendi, sur les modalités d‘un rapprochement destiné à contrer l‘offensive de SFR sur le marché des contenus portent notamment sur un soutien de l‘opérateur télécom à la chaîne cryptée dans l‘acquisition de droits sportifs, indiquent dimanche Les Echos sur leur site internet.

Selon le quotidien économique, une autre option envisagée serait la création d‘une nouvelle société de commercialisation pour Canal+ en France, qui serait contrôlée par Orange.

Le PDG d‘Orange, Stéphane Richard, avait fait part de son intérêt pour Canal+ lors d‘un déplacement au Maroc début décembre, se déclarant favorable à une alliance sans se prononcer sur la forme qu‘elle pourrait prendre.

L‘opérateur et la chaîne cryptée, qui ont intensifié leurs coopérations ces derniers temps, ont “depuis multiplié les discussions pour voir comment ils pourraient renforcer leur collaboration”, peut-on lire dans l‘article des Echos.

“Aujourd‘hui, nous avons des discussions avec Canal+ sur les appels d‘offres de sport, pour voir comment on pourrait les aider, y compris financièrement”, indique une source décrite comme proche d‘Orange par le quotidien.

L‘article précise également que “pour aligner les intérêts des deux groupes, l‘une des pistes évoquées consisterait à créer une nouvelle société de commercialisation pour Canal+ en France (...) dont Orange serait l‘actionnaire majoritaire”.

Plusieurs médias et certains analystes avaient évoqué en fin d‘année dernière l‘hypothèse de rapprochements capitalistiques avec des participations croisées entre Orange et Vivendi mais “aucun schéma capitalistique ne serait pour l‘instant arrêté”, notent Les Echos en soulignant qu‘une alliance éventuelle pourrait poser des problèmes de concurrence.

Ni Orange ni Vivendi n‘étaient joignables dimanche pour un commentaire.

SFR, filiale d‘Altice, la société du milliardaire Patrick Drahi, a procédé ces derniers mois à une série d‘acquisitions dans les contenus, s‘offrant notamment les droits de diffusion des chaînes de Discovery et NBC Universal après avoir acquis ceux de la Premier League de football anglaise.

Matthias Blamont et Myriam Rivet, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below