9 février 2017 / 12:19 / dans 7 mois

Les Bourses européennes évoluent dans le vert à la mi-séance

Les principales Bourses européennes évoluent dans le vert jeudi à la mi-séance, animées par une série de résultats d'entreprises et soutenues par les secteurs de l'énergie et des banques. À Paris, le CAC 40 prend 0,92% (43,92 points) à 4.810,49 points vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,70% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,34%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

(Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent dans le vert jeudi à la mi-séance, animées par une série de résultats d‘entreprises et soutenues par les secteurs de l‘énergie et des banques.

À Paris, le CAC 40 prend 0,92% (43,92 points) à 4.810,49 points vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,70% et à Londres, le FTSE s‘adjuge 0,34%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,65%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro 0,93 % et le Stoxx 600 0,63%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse.

Sur le plan macroéconomique, les données publiées par l‘office fédéral de la statistique montrent que l‘Allemagne a battu son record d‘excédent commercial en 2016, ce qui pourrait alimenter les tensions avec ses principaux partenaires, en premier lieu les Etats-Unis où l‘administration Trump reproche à Berlin d‘utiliser à son avantage un euro sous-évalué.

Côté sectoriel, les valeurs de l‘énergie, de la santé et les bancaires, sont en tête des hausses avec des gains respectifs de 1,33%, 0,95% et 0,89%.

En revanche, l‘indice des ressources de base poursuit son recul (-0,17%). Anglo American (-2,63%), Glencore (-1,44%) et Rio Tinto (-0,55%) pèsent notamment.

Aux valeurs, Eutelsat gagne 6%, meilleure performance du Stoxx 600. L‘opérateur de satellites a relevé son objectif de marge et annoncé la création d‘une coentreprise avec l‘américain ViaSat pour accélérer son développement dans l‘internet dans les avions.

Société générale progresse de plus de 3%, plus forte hausse du CAC 40 et de l‘Eurofirst 300. La banque a annoncé qu‘elle allait introduire en Bourse ALD, sa filiale de leasing et de gestion de flottes de véhicules, à l‘occasion de la publication de résultats annuels soutenus par une forte diminution du coût du risque à travers l‘ensemble de ses métiers.

Total, qui a vu ses résultats rebondir au quatrième 2016, s‘octroie 1,27%.

En queue de l‘indice phare de la Bourse de Paris, Publicis lâche 2,5%. Le numéro trois mondial de la publicité a clôturé laborieusement 2016, plombé par un net recul de ses ventes aux Etats-Unis et par l‘inscription d‘une charge de dépréciation de 1,44 milliard d‘euros sur ses actifs dans le numérique.

A Francfort, Commerzbank est sanctionné (-3,45%), plus fort repli du Dax. Elle a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais la deuxième banque d‘Allemagne a aussi jugé qu‘il lui fallait faire encore davantage d‘efforts pour renouer avec une croissance durable.

A l‘inverse, Bayer se classe en tête à la Bourse de Francfort, avec un gain de 2,72%. Le groupe allemand a annoncé que son anticoagulant vedette Xarelto était également efficace dans la prévention des crises cardiaques et des attaques cérébrales chez les patients souffrant de certains types de problèmes artériels.

Sur le marché des changes, le dollar se replie légèrement face à un panier de devises de référence mais il reste bien au-dessus de son plus bas de deux mois et demi touché la semaine dernière. Il progresse en revanche face au yen.

En dépit des incertitudes politiques en Europe et notamment celles entourant la future élection présidentielle en France, l‘euro, qui a touché mercredi un plus bas de deux semaines à 1,0640 dollar, se raffermit face au billet vert.

Sur le marché obligataire, le rendement de l‘emprunt français à dix ans est repassé en dessous de la barre de 1% pour la première fois depuis deux semaines, perdant 3,5 points de base. Celui du papier allemand, référence de la zone euro, a pris 0,5 point à 0,31%.

Au-delà des risques politiques en Europe, les investisseurs réfléchissent à l‘impact qu‘aurait un allègement de la politique de rachats d‘actifs de la Banque centrale européenne. Le président de la BCE Mario Draghi et la chancelière allemande Angela Merkel doivent se rencontrer jeudi et plusieurs responsables allemands ont déjà invité la banque centrale à changer de cap et à normaliser sa politique monétaire.

Sur le marché des métaux précieux, l‘or, valeur refuge, reste proche d‘un pic de trois mois à 1.244,67 dollars l‘once atteint mercredi.

Sur le marché pétrolier, les cours se resaississent. L‘Agence américaine d‘information sur l‘énergie (EIA) a fait état d‘une baisse des stocks d‘essence plus forte que prévu Le baril de Brent se négocie aux alentours de 55,60 dollars et celui du brut léger américain autour de 52,80 dollars.

Avec Nigel Stephenson, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below