8 février 2017 / 07:20 / dans 10 mois

Hermès franchit le cap des 5,0 milliards en 2016 avec la maroquinerie

PARIS (Reuters) - Hermès International a franchi le cap des 5,0 milliards d‘euros de chiffre d‘affaires en 2016 grâce à la brillante performance de sa division phare, la maroquinerie, qui a permis au sellier de faire une nouvelle fois mieux que ses concurrents.

Hermès International a vu ses ventes franchir le cap des 5,0 milliards d'euros à l'issue de son exercice 2016, après un quatrième trimestre moins dynamique que les précédents. Le sellier Hermès avait averti que sa croissance 2016 pourrait être inférieure à son objectif de moyen terme de 8%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le fabricant des sacs Birkin et des carrés de soie a vu ses ventes annuelles progresser de 7,5% à 5,20 milliards d‘euros, un chiffre conforme aux attentes des analystes, et sa croissance organique ressortir à 7,4%, en retrait par rapport aux 8,1% de 2015.

Après une année difficile pour le luxe, “Hermès a eu une croissance assez équilibrée au plan géographique et particulièrement saine, avec peu d‘effets de prix et de périmètre”, s‘est félicité Axel Dumas, gérant du groupe, lors d‘une conférence téléphonique avec la presse.

La performance du groupe a été principalement tirée par la remarquable performance de la maroquinerie dont les ventes ont grimpé de 14% en 2016 grâce à l‘augmentation des capacités de production, tandis que la soie, autre division très rentable, a vu ses ventes reculer de 0,8% et que les vêtements et accessoires ont fait du surplace.

Les ventes de sacs ont atteint 50% du chiffre d‘affaires total d‘Hermès l‘an dernier.

“Dans un contexte plus compliqué, la maroquinerie a confirmé son rôle de pilier grâce aux investissements dans sa production”, a observé Axel Dumas.

Pour 2017, il s‘est dit “optimiste grâce aux fondamentaux du groupe, malgré les incertitudes géopolitiques et économiques” et a aussi promis la refonte de la plate-forme de e-commerce.

RALENTISSEMENT AU T4

Sur le seul quatrième trimestre, la croissance du groupe a ralenti le pas à 6,6% à taux de changes constants (après +8,8% au troisième trimestre et 7,7% sur neuf mois).

Ce tassement s‘explique surtout par la chute (-11,0%) des ventes de montres, tandis que la maroquinerie et la soie, ont signé de solides performances (+8,5% et +11,0% respectivement).

En France, la dynamique s‘est nettement accélérée en fin d‘année grâce à des comparatifs favorables après les attentats de novembres 2015 à Paris, mais “reste impactée par des flux touristiques plus faibles”, a souligné Axel Dumas.

A l‘inverse, contrairement à ses pairs qui ont vu une accélération au quatrième trimestre en Asie hors Japon, Hermès y a ralenti la cadence (+4,4% après +14,2% au troisième trimestre), mais après y avoir résisté tout au long de l‘année.

“Nous n‘avons jamais baissé, notamment en Chine continentale, et avons toujours maintenu une croissance comprise entre 5% et 10%”, a observé le géant du groupe.

Après des chiffres sans réelle surprise, le titre Hermès recule de 1,57% à la Bourse de Paris à 10h40, affichant la plus mauvaise performance de SBF120 (+0,45%). La valeur se traite sur des multiples de valorisation déjà très élevés de 34,8 fois les résultats estimés pour 2018, contre 18,80 fois pour LVMH et 24,19 fois pour Richemont.

Hermès avait averti que sa croissance 2016 pourrait être inférieure à son objectif de moyen terme de 8% en raison des incertitudes économiques et géopolitiques du monde.

Il avait aussi annoncé qu‘il ne publierait plus d‘objectif chiffré de croissance organique, pour se laisser davantage de flexibilité.

Le groupe, qui publiera ses résultats annuels le 22 mars, a confirmé que sa rentabilité opérationnelle 2016 serait légèrement supérieure à celle de 2015 grâce aux taux de changes.

LVMH a bouclé l‘année sur une croissance organique de 6%. Les chiffres de Kering sont attendus le 10 février.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below