7 février 2017 / 17:28 / dans 7 mois

L'ASN demande à Areva de renforcer ses mesures au Creusot

Areva doit mettre en place rapidement un contrôle spécifique afin de garantir que des irrégularités ne se produiront plus dans le suivi de la production de pièces de réacteurs nucléaires de son usine du Creusot (Saône-et-Loire), selon un rapport d'inspection diffusé sur le site de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - Areva doit mettre en place rapidement un contrôle spécifique afin de garantir que des irrégularités ne se produiront plus dans le suivi de la production de pièces de réacteurs nucléaires de son usine du Creusot (Saône-et-Loire), selon un rapport d‘inspection diffusé sur le site de l‘Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Areva n‘a pas analysé jusqu‘ici pourquoi des irrégularités n‘avaient pas été repérées, indique aussi l‘ASN qui publie une lettre envoyée au groupe fin janvier à la suite d‘une inspection au Creusot du 28 novembre au 2 décembre 2016.

Après la détection fin 2014 d‘une anomalie sur la cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche), l‘ASN a demandé à Areva de procéder à un audit de son usine de Creusot Forge qui a révélé des irrégularités dans le contrôle de pièces produites depuis 1965, des falsifications n‘étant pas exclues.

“Les inspecteurs ont noté que l’analyse des causes de la non-détection de ces irrégularités par le système qualité et les organes d‘inspection internes n’a pas été réalisée à ce jour”, écrit l‘ASN, qui “demande de mettre en oeuvre rapidement des actions en matière de détection des fraudes”.

L‘Autorité demande aussi notamment à Areva “de recourir à une évaluation du niveau de culture de qualité et de sûreté nucléaire dans votre usine de Creusot Forge et de mettre en place des dispositions pour garantir une amélioration continue de la culture de sûreté nucléaire au-delà du niveau que vous aurez défini comme acceptable”.

“Nous allons étudier avec grande attention l‘ensemble des remarques et des questions adressées par l’ASN et y répondrons dans leur intégralité dans les délais requis”, a déclaré dans un mail adressé à Reuters David Émond, directeur de la Business Unit Composants d’Areva NP.

“Nous allons nous y employer en toute transparence avec nos clients et leurs autorités de sûreté respectives”, a-t-il ajouté.

Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below