7 février 2017 / 07:07 / dans 7 mois

Munich Re déçoit avec son résultat 2016, le titre baisse

Munich Re a publié mardi un bénéfice net 2016 inférieur aux attentes, du fait de pertes liées à des catastrophes naturelles au quatrième trimestre, tout en se montrant confiant dans ses perspectives. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

LONDRES (Reuters) - Munich Re a publié mardi un bénéfice net 2016 inférieur aux attentes, du fait de pertes liées à des catastrophes naturelles au quatrième trimestre, tout en se montrant confiant dans ses perspectives.

Le groupe allemand, numéro un mondial de la réassurance, a fait état d‘un bénéfice net préliminaire de 2,6 milliards d‘euros, en recul de 16% et inférieur à un consensus de 2,7 milliards établi par ses soins.

Le tremblement de terre de novembre en Nouvelle-Zélande a représenté un coût de 251 millions d‘euros pour Munich Re et la facture pour l‘ouragan Matthew, qui a frappé les Etats-Unis et les Caraïbes en octobre, s‘est élevée à 232 millions.

Le groupe n‘en a pas moins atteint son objectif d‘un bénéfice “nettement supérieur à 2,3 milliards d‘euros” et a majoré son dividende 2016 de plus de 4%, à 8,60 euros.

Les analystes prévoyaient en moyenne un dividende de 8,51 euros.

Le titre Munich Re recule de 2,19% à 171,91 euros à la Bourse de Francfort vers 8h45 GMT, la plus forte baisse de l‘indice Dax-30 qui avance de 0,12% à ce stade.

Le réassureur bavarois et ses concurrents Swiss Re et Hannover Re sont confrontés depuis plusieurs années à la baisse des primes d‘assurance et des taux d‘intérêt, qui réduit la valeur de leurs investissements.

La période de renouvellement des contrats de réassurance en janvier a été “une nouvelle fois difficile”, a indiqué dans le communiqué Torsten Jeworrek, membre du directoire de Munich Re, tout en notant que les baisses de prix ont continué de ralentir.

Le réassureur s‘est retiré de marchés qui ne lui permettaient plus d‘atteindre ses objectifs, comme la Chine, a-t-il ajouté.

Le directeur financier, Jörg Schneider, a de son côté assuré que la position de leader de Munich Re et la bonne gestion de ses investissements lui avaient permis de compenser les effets des taux d‘intérêt bas et de la concurrence.

Les analystes de DZ Bank ont maintenu leur recommandation de “conserver” sur la valeur mais en voyant dans la hausse du dividende “un signe de confiance dans le bilan et les résultats futurs.”

Carolyn Cohn, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below