2 février 2017 / 07:29 / dans 8 mois

Nokia dépasse les attentes, voit une reprise du marché

Nokia a annoncé jeudi un bénéfice d'exploitation du quatrième trimestre supérieur aux attentes, soutenu par des réductions de coûts et le rachat d'Alcatel-Lucent, dans un marché difficile. /Photo d'archives/REUTERS/Kacper Pempel

HELSINKI (Reuters) - Nokia a annoncé jeudi une baisse moins marquée qu‘attendu de son bénéfice d‘exploitation trimestriel grâce aux mesures de réduction des coûts et au rachat d‘Alcatel-Lucent, dans un marché encore difficile mais qui commence selon lui à se stabiliser.

Le groupe finlandais d‘équipements de réseaux et ses concurrents tels que le suédois Ericsson et le chinois Huawei souffrent de la faiblesse de la demande d‘infrastructures de quatrième génération (4G), le marché étant arrivé à maturité, alors que la transition vers la prochaine génération (5G) n‘a pas encore débuté.

Nokia a racheté Alcatel-Lucent l‘an dernier pour étendre ses activités et il est en train de supprimer des milliers d‘emplois afin de réduire les coûts de 1,2 milliard d‘euros par an d‘ici 2018.

Même s‘il dit s‘attendre à une baisse d‘environ 2% du marché mondial des équipements réseaux cette année, le groupe voit des opportunités de croissance sur des marchés tels que l‘Amérique du Nord, l‘Inde et le Japon.

“Nous prévoyons toujours une amélioration de nos performances en 2017 et nous voyons un potentiel de hausse des marges en 2017 et au-delà, les conditions de marché continuant à s‘améliorer”, a dit à la presse le directeur général du groupe, Rajeev Suri, lors d‘une conférence téléphonique.

“Notre projet est de tirer le meilleur parti du marché cette année, d‘être efficace, de maintenir notre discipline en matière de prix, d‘assurer la réalisation de nos synergies et de réduire les coûts”, a-t-il ajouté.

PRESSION SUR LES PRIX

L‘action Nokia, qui a perdu 24% de sa valeur depuis un an, gagnait 3,33% à 4,34 euros à 09h45 GMT, affichant la meilleure performance du CAC 40 et de l‘EuroStoxx 50.

“Nokia, Ericsson et Huawei se concentrent davantage sur la rentabilité que sur la croissance. Même si le marché va baisser cette année, la pression sur les prix diminuera”, estime Mikael Rautanen, analyste au cabinet d‘études Inderes, dont le conseil sur le titre est à “renforcer”.

Ericsson, numéro un mondial du secteur, a annoncé la semaine dernière une réduction de 73% de son dividende après une perte d‘exploitation au quatrième trimestre.

Sur les trois derniers mois de 2016, Nokia a quant à lui réalisé un bénéfice d‘exploitation (Ebit) en baisse de 27% sur un an à 940 millions d‘euros, un résultat supérieur au consensus établi par Reuters qui le donnait à 788 millions.

Le chiffre d‘affaires trimestriel a atteint 6,7 milliards d‘euros contre un consensus de 6,8 milliards.

Les ventes de la division réseaux ont fléchi de 14%, plus qu‘attendu, mais la marge opérationnelle de cette activité a atteint 14,1% contre 11,7% attendu en moyenne par les analystes.

Sur l‘ensemble de 2016, la marge dans les réseaux a été de 8,9%, et pour cette année, Nokia s‘attend à une marge comprise entre 8 et 10%.

“Le chiffre d‘affaires est un peu faible mais c‘est compensé par une bonne rentabilité (...) qui semble résulter de l‘efficacité et de tout ce que Nokia a fait, a commenté Hannu Rauhala, analystes d‘OP Equities, à l‘achat sur la valeur. Les inquiétudes concernant la rentabilité de Nokia s‘estompent un peu.”

Autrefois numéro un mondial des fabricants de téléphones portables, Nokia a raté le tournant des smartphones et a fini par céder son activité de combinés mobiles à Microsoft en 2014 pour ne conserver que les brevets technologiques et les équipements de réseaux.

Nokia a annoncé en décembre une série de plaintes contre Apple, pour violation présumée du droit de la propriété intellectuelle, en Asie, en Europe et aux Etats-Unis.

La Commission américaine du commerce international (ITC) a par ailleurs annoncé en janvier l‘ouverture d‘une enquête après le dépôt d‘une plainte de Nokia Technologies qui accuse Apple de violer ses brevets dans les smartphones, tablettes et autres produits électroniques importés aux Etats-Unis.

Le mois dernier, le nom de Nokia a fait son retour sur le marché des smartphones avec HMD Global, une nouvelle société dirigée par des anciens du groupe, qui a lancé de nouveaux combinés dans le cadre d‘un accord de licence.

Juliette Rouillon et Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below