1 février 2017 / 21:26 / dans 10 mois

Facebook bat le consensus grâce à la publicité sur mobile

(Reuters) - Facebook a publié mercredi un chiffre d‘affaires et un bénéfice trimestriels supérieurs aux attentes, tirés une nouvelle fois par sa stratégie offensive de développement dans le mobile et la vidéo.

Facebook a annoncé mercredi une croissance de 50,8% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre, tirée par sa stratégie offensive de développement dans le mobile et la vidéo. /Photo prise le 1er février 2017/REUTERS/Régis Duvignau

L‘action du réseau social américain gagnait 2,7% à 136,78 dollars dans les transactions hors séance après les résultats.

La publicité sur mobile a représenté 84% des 8,63 milliards de dollars (8,01 milliards d‘euros) de recettes publicitaires du groupe sur la période octobre-décembre, contre 80% un an plus tôt.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un chiffre d‘affaires publicitaire total de 8,31 milliards selon le cabinet d‘études FactSet StreetAccount.

Facebook a précisé que le nombre de ses utilisateurs quotidiens sur mobile avait progressé de 23% à 1,15 milliard. Environ 90% des utilisateurs de ses services accèdent au réseau par le biais de terminaux mobiles.

Les résultats publiés mercredi apaisent ainsi en partie les inquiétudes apparues en novembre lorsque le groupe avait averti que la croissance des recettes publicitaires allait ralentir “significativement” faute de pouvoir augmenter indéfiniment le nombre de messages envoyés à chaque utilisateur.

Ces interrogations se sont ajoutées à celles liées à l‘absence de Facebook de Chine et aux critiques sur sa gestion des fausses informations, ou “fake news”, pendant la campagne électorale américaine.

Le réseau s‘est néanmoins rapproché du seuil des deux milliards d‘utilisateurs puisqu‘il a annoncé que 1,86 milliard de personnes avaient utilisé ses services au moins une fois au mois de décembre, un chiffre en progression de 17% sur un an.

3,56 MILLIARDS DE DOLLARS DE BÉNÉFICES AU 4E TRIMESTRE

Certains analystes continuent cependant de s‘interroger sur la capacité de Facebook à atteindre chaque trimestre les objectifs qu‘il se fixe.

“Je crois que le taux de croissance va baisser mais qu‘il restera très élevé”, dit ainsi Michael Pachter, de Wedbush Securities. “Ils ont crû de 57% en 2016 et notre modèle actuel ne donne ‘que’ 38% de croissance du chiffre d‘affaires en 2017. Ce qui reste assez impressionnant.”

Le cabinet d‘études eMarketer table quant à lui sur des recettes publicitaires sur mobile d‘environ 29,7 milliards de dollars en 2017, en hausse de 35,2%.

Le quatrième trimestre se solde par un bénéfice net part du groupe de 3,56 milliards de dollars, soit 1,21 dollar par action, contre 1,56 milliard (54 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 1,41 dollar.

Le chiffre d‘affaires global de Facebook a progressé à 8,81 milliards de dollars contre 5,85 milliards au quatrième trimestre 2015.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 1,31 dollar pour un chiffre d‘affaires de 8,51 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Sans rapport avec ses résultats, Facebook a subi un revers judiciaire mercredi, un jury du Texas le condamnant, avec les autres prévenus, à payer un montant total de 500 millions de dollars à ZeniMax Media, un éditeur de jeux vidéo qui accuse Oculus, sa filiale de réalité vvirtuelle, de vol de technologies.

Rishika Sadam à Bangalore et Davind Ingram à New York; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below