31 janvier 2017 / 18:56 / il y a 10 mois

Nasdaq, en perte au 4ème trimestre, vend sa plate-forme NLX

NEW YORK (Reuters) - Nasdaq a publié mardi une perte au quatrième et annoncé la fermeture de NLX, sa plate-forme de dérivés de taux, basée à Londres.

Nasdaq a publié mardi une perte au quatrième et annoncé la fermeture de NLX, sa plate-forme de dérivés de taux, basée à Londres. L'opérateur boursier américain a lancé NLX en 2013 pour concurrencer la plate-forme d'Intercontinental Exchange ICE sur les taux courts et celle de Deutsche Börse Eurex sur les taux longs. Mais NLX n'a pas réussi à s'imposer et Nasdaq, qui y a investi 68 millions de livres (79,30 millions d'euros) a annoncé qu'il la fermerait le 28 avril. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton

L‘opérateur boursier américain a lancé NLX en 2013 pour concurrencer la plate-forme d‘Intercontinental Exchange ICE sur les taux courts et celle de Deutsche Börse Eurex sur les taux longs. Mais NLX n‘a pas réussi à s‘imposer et Nasdaq, qui y a investi 68 millions de livres (79,30 millions d‘euros) a annoncé qu‘il la fermerait le 28 avril.

Nasdaq a également indiqué qu‘il inscrirait une charge de 578 millions de dollars (535,9 millions d‘euros) en raison de la dépréciation d‘eSpeed, sa plate-forme électronique de trading de Treasuries qu‘il a rachetée pour 750 millions de dollars à BGC Partners en 2013.

Cette charge explique en grande partie la perte nette de 224 millions de dollars (207,6 millions d‘euros) ou 1,35 dollar par action publiée par le groupe, à comparer à un bénéfice net de 148 millions ou 88 cents par action un an plus tôt.

Les autres charges incluent des coûts d‘acquisition de 20 millions de dollars et une charge de 12 millions de dollars liée au montant de la retraite versée à l‘ancien directeur général de l‘entreprise Robert Greifeld.

L‘opérateur boursier a regroupé ses activités de taux fixes américaine et européenne sous le nom de Nasdaq Fixed Income.

Ces changements sont destinés à une meilleure organisation des segments d‘activités du Nasdaq - gestion, ressources et clients -, a déclaré la nouvelle directrice générale Adena Friedman, qui a pris ses fonctions le 1er janvier.

“Bien que cela pèse sur nos résultats trimestriels, nous pensons que cela nous place en meilleure position pour saisir les opportunités qui s‘offrent à nous”, a-t-elle ajouté.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ressort à 95 cents par action, un cent de plus que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires de la société new-yorkaise affiche une hausse de 12% à 599 millions de dollars.

Les dépenses d‘exploitation ont augmenté à 386 millions de dollars, contre 290 millions un an plus tôt, principalement en raison des coûts d‘acquisitions.

Nasdaq a finalisé quatre acquisitions au premier semestre 2016, dont celle de l‘opérateur International Securities Exchange (ISE) en juin pour un montant de 1,1 milliard de dollars.

Vers 18h15 GMT, l‘action prenait 2,35% à 69,81 dollars.

John McCrank; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below