27 janvier 2017 / 18:31 / dans 9 mois

EDF signe un accord pour céder des actifs en Pologne

Un consortium de groupes énergétiques polonais a annoncé vendredi avoir signé un protocole d'accord avec EDF pour racheter au groupe français des actifs en Pologne. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

VARSOVIE (Reuters) - Un consortium de groupes énergétiques polonais a annoncé vendredi avoir signé un protocole d‘accord avec EDF pour racheter au groupe français des actifs en Pologne.

Ce consortium est composé des entreprises publiques Polska Grupa Energetyczna (PGE), Enea, Energa et PGNiG Termika.

A la mi-janvier, des sources avaient indiqué à Reuters qu‘EDF avait accepté d‘engager des discussions avec un consortium de groupes polonais en vue de céder des activités dans le pays, après le veto de Varsovie à leur cession à des investisseurs étrangers.

Le parti Droit et justice (PiS) au pouvoir dit se fixer pour objectif l‘indépendance énergétique du pays, ou du moins la réduction de sa dépendance à des fournisseurs étrangers.

En décembre dernier, c‘est aussi le groupe public Enea qui a conclu le rachat d‘une filiale locale d‘Engie.

EDF avait annoncé début 2016 son intention de se séparer de ses activités de cogénération en Pologne ainsi que de la centrale de Rybnik. Les activités de cogénération représentent 15% du marché polonais du chauffage et la centrale de Rybnik fournit environ 7% de l‘électricité consommée dans le pays.

Lidia Kelly, Matthieu Protard pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below