27 janvier 2017 / 08:39 / dans 8 mois

BT tente de rassurer l'investisseur malgré le scandale

BT, affecté entre autres choses par un scandale comptable, a tenté de rassurer les investisseurs vendredi en annonçant une croissance record de sa filiale mobile et une solide dynamique de ses opérations avec les particuliers. L'action BT perd 0,7% en Bourse de Londres quelques minutes après l'ouverture, tandis que l'indice FTSE 100 est stable. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - BT, affecté entre autres choses par un scandale comptable, a tenté de rassurer les investisseurs vendredi en annonçant une croissance record de sa filiale mobile et une solide dynamique de ses opérations avec les particuliers.

L‘opérateur télécoms britannique a publié vendredi des résultats quelque peu relégués au second plan par l‘avertissement (“profit warning”) lancé mardi et qui a eu pour conséquence d‘effacer 20% de sa capitalisation boursière.

Il a précisé qu‘il avait gagné 83.000 abonnés dans le haut débit au troisième trimestre de son exercice et que 260.000 étaient passés à la fibre optique.

“Je suis profondément déçu des pratiques inacceptables de certains que nous avons découvertes”, explique le directeur général Gavin Patterson à propos des opérations en Italie.

Celles-ci font l‘objet d‘une charge de dépréciation qui est passée de 145 millions à 530 millions de livres (615 millions d‘euros), à la suite de la découverte d‘irrégularités comptables bien plus importantes qu‘on ne l‘avait estimé dans un premier temps.

“Cela n‘a pas sa place chez BT et cela sape en outre tout ce que nous faisons de bien par ailleurs dans le groupe”, a ajouté Patterson.

BT précise que 276.000 abonnés ont signé un contrat mensuel chez EE, leader du marché mobile britannique, tandis que le taux de désabonnement est faible, de 1,1%.

Patterson, à qui les actionnaires reprochent de n‘avoir pas anticipé le ralentissement de la demande des clients du secteur public, a dit qu‘il croyait toujours en la possibilité d‘un accord avec le régulateur Ofcom au sujet de la filiale réseaux Openreach.

Il a précisé que des changements étaient déjà intervenus dans la gestion de la filiale au sein de BT et qu‘ils pourraient constituer “la base d‘un règlement juste, équilibré et durable”.

L‘opérateur télécoms a également fait état d‘un bénéfice brut ajusté trimestriel en hausse de 18% à 1,87 milliard de livres (2,2 milliards d‘euros).

BT a enfin annoncé le départ de Corrado Sciolla, le responsable de sa filiale BT Europe, à la suite du scandale comptable. “Corrado quitte l‘entreprise, cela s‘est passé sous sa direction”, a dit l‘opérateur.

Selon une source proche du dossier, BT va nommer Andrea Bono, l‘actuel directeur des opérations en Suisse, à la direction générale de la filiale italienne.

L‘action BT perd 0,7% en Bourse de Londres quelques minutes après l‘ouverture, tandis que l‘indice FTSE 100 est stable (+0,1%).

Kate Holton et Paul Sandle,; Claude Chendjou et Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below