25 janvier 2017 / 12:02 / dans 8 mois

Les Bourses européennes accentuent leur hausse

Les principales Bourses européennes accentuent leur hausse mercredi à mi-séance, soutenues par de bons résultats, notamment dans le secteur bancaire avec ceux de Banco Santander en Espagne. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,98% à 4.877,26 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,3% et, à Londres, le FTSE avance plus modestement, de 0,25%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes accentuent leur hausse mercredi à mi-séance, soutenues par de bons résultats, notamment dans le secteur bancaire avec ceux de Banco Santander en Espagne, accompagnés d‘un regain de confiance dans la capacité de Donald Trump à relancer la croissance et l‘inflation américaines.

À Paris, l‘indice CAC 40 prend 0,98% à 4.877,26 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,3% et, à Londres, le FTSE avance plus modestement, de 0,25%, affaibli par un retournement du secteur des ressources de base (-0,6%) qui affiche la seule baisse sectorielle.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s‘adjuge 1%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro 1,1% et le Stoxx 600 1% également, ce denrier étant en passe de réaliser sa meilleure séance en six semaines.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,3% alors que se poursuivent les publications de résultats trimestriels aux Etats-Unis avec notamment ceux de Boeing, de Procter & Gamble AT&T, d‘eBay et de Qualcomm.

En tête de l‘EuroStoxx 50, Banco Santander s‘adjuge 3,33% à 5,34 euros, à ses plus hauts niveaux depuis 17 mois, après l‘annonce d‘un bénéfice net en hausse de 4% et meilleur que prévu au titre de 2016, soutenu notamment par de bons résultats au Brésil. L‘ensemble du secteur bancaire en Europe est recherché avec un gain de 2% de son indice sectoriel, au sein duquel se distinguent aussi Unicredit (+6,3%) et Caixabank (+4,4%).

“Les perspectives de résultats des banques européennes se sont améliorées ces derniers mois avec la reprise de la croissance et un environnement de taux favorable”, dit Koen De Leus, économiste en chef de BNP Paribas Fortis.

“Les actions européennes semblent plus attractives sur le plan de la valorisation et un euro plus faible est bon pour les exportateurs de la région. Je suis positif sur les perspectives de marché et les résultats de sociétés.”

En revanche Intesa Sanpaolo perd encore 2,44%. La banque italienne pourrait lancer une augmentation de capital de 12 milliards d‘euros réservée aux actionnaires de Generali (-1,1%) dans le cadre de son offre d‘achat sur l‘assureur, rapporte mercredi le quotidien Il Messaggero.

Plus forte hausse de l‘indice large Stoxx 600, le suisse Logitech bondit de 13,15% à 28,40 francs suisses, son plus haut niveau en huit ans, après avoir publié des résultats trimestriels en forte hausse et relevé dans la foulée ses prévisions pour l‘ensemble de son exercice clos fin mars.

La chaîne de librairies britannique WH Smith, qui prévoit des résultats annuels légèrement supérieurs aux attentes des analystes, arrive en deuxième position avec un gain de 7%.

Sur le marché des changes, le dollar perd du terrain face au yen et à un panier de devises de référence en raison d‘une montée de l‘inquiétude consécutive aux premières mesures protectionnistes prises par Donald Trump. Des commentaires suggérant que la nouvelle administration s‘inquiète de la fermeté du dollar placent aussi les cambistes sur la défensive.

Le dollar australien a perdu jusqu‘à près de 1% à la suite d‘une inflation décevante, à 0,5% au quatrième trimestre, au lieu de 0,7% attendu.

L‘euro progresse face au dollar, autour de 1,0750, tout comme la livre, autour 1,2570 pour un dollar au lendemain de l‘arrêt de la Cour suprême britannique ordonnant au gouvernement de consulter le Parlement avant d‘entamer la procédure de divorce avec l‘Union européenne. Cette décision lève une partie des incertitudes qui planent sur la devise en ouvrant la voie à Theresa May pour lancer les négociations du Brexit.

Sur le marché du pétrole, le Brent se replie vers les 55 dollars le baril et le brut léger américain perd 40 cents à 52,78 dollars. La perspective d‘une augmentation des stocks aux Etats-Unis freine la dynamique positive impulsée par les baisses de production des pays de l‘Opep et hors Opep. Les données de l‘American Petroleum Institute montrent que les stocks de brut, d‘essence et de diesel ont augmenté la semaine dernière. L‘Agence américaine d‘information sur l‘énergie(EIA) publie ses chiffres à 15h30 GMT.

Avec Jamie McGeever et Atul Prakash à Londres, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below