23 janvier 2017 / 09:15 / dans 10 mois

Les Bourses européennes dans le rouge à l'ouverture

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert dans le rouge lundi, réagissant après coup à l‘investiture de Donald Trump vendredi, qui a ravivé les craintes de mesures protectionnistes néfastes pour les affaires.

Les principales Bourses européennes ont ouvert dans le rouge lundi, réagissant après coup à l'investiture de Donald Trump vendredi, qui a ravivé les craintes de mesures protectionnistes néfastes pour les affaires. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,76%. À Francfort, le Dax perd 0,81% et à Londres, le FTSE lâche 0,85%. /Photo prise le 4 janvier 2017/REUTERS

À Paris, l‘indice CAC 40 recule de 0,76% (36,91 points) à 4.813,76 vers 8h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,81% et à Londres, le FTSE lâche 0,85%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro reflue de 0,85%, le FTSEurofirst 300 % de 0,66% et le Stoxx 600 de 0,60%. L‘indice européen des 600 plus grandes valeurs, qui a inscrit huit hausses hebdomadaires sur les 10 semaines qui ont suivi la victoire du milliardaire à la présidentielle américaine du 8 novembre, a subi un recul hebdomadaire de 0,93%.

Le nouveau président américain a annoncé dimanche, après son investiture, que son pays allait contacter sous peu le Canada et le Mexique pour renégocier l‘Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

Au chapitre macroéconomique, aucune statistique d‘importance n‘est à l‘ordre du jour. Les investisseurs écouteront néanmoins à 11h30 GMT le discours à Turin de Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), à l‘occasion d‘une remise de prix.

Sur le plan sectoriel, quasiment tous les indices du Stoxx 600 sont dans le rouge, les banques et les matières premières étant en tête de peloton avec une perte d‘environ 1%.

Aux valeurs, Société Générale, deuxième baisse de l‘EuroStoxx 50 et du CAC 40, recule de 2,25%, après avoir accepté de payer 50 millions de dollars (47 millions d‘euros) d‘amende pour solder un dossier sur des prêts immobiliers titrisés aux Etats-Unis.

Crédit Agricole perd 2,30% à la suite de l‘annonce vendredi de l‘inscription d‘une charge de 491 millions d‘euros sur sa filiale LCL liée au bas niveau des taux d‘intérêt qui affectera le résultat net 2016.

D‘une manière générale, les valeurs bancaires pèsent sur la tendance: Intesa, Société Générale, Deutsche Bank, ING Groep, BBVA, BNP Paribas figurent parmi les plus forts replis de l‘EuroStoxx 50.

Contre la tendance, Generali, meilleure performance du Stoxx 600, bondit de plus de 5%, en réaction à une information du quotidien italien La Stampa sur un intérêt prêté à Intesa Sanpaolo et à l‘allemand Allianz pour l‘assureur italien.

Ailleurs, SGS recule de 0,3%. Le groupe helvétique de services de contrôle, d‘analyse et de certification, qui a fait état d‘une baisse inattendue de son bénéfice annuel, a annoncé lundi son intention de racheter jusqu‘à 250 millions de francs suisses (233 millions d‘euros) de ses propres actions.

Airbus abandonne 0,72%. Sa coentreprise ATR a annoncé lundi une baisse de 9% de ses livraisons et seulement 36 commandes en 2016, au plus bas depuis 2009.

Philips Lighting gagne 2,85%. Le numéro un mondial de l‘éclairage a promis lundi d‘accroître ses marges et ses ventes cette année, après avoir publié un bénéfice trimestriel avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) inférieur aux attentes.

Sur le marché des changes, le dollar recule encore de 0,34% face à l‘euro, de 0,37% contre un panier de devises de référence et de 1% face au yen, après son repli de vendredi. Le billet vert souffre de l‘absence d‘annonces concrètes dans le discours de Donald Trump.

Sur le marché du pétrole, le Brent, en repli de 0,52%, est victime de prises de bénéfices après sa forte progression de vendredi. Selon Ryad, un million et demi de barils ont été retirés du marché en janvier par rapport au total de 1,8 million convenu dans l‘accord de réduction de la production entre l‘Opep et certains pays non-Opep.

Avec Esha Vaish; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below