12 janvier 2017 / 06:17 / dans 8 mois

La Bourse de Tokyo (-1,19%) déçue par les propos de Trump

La Bourse de Tokyo a fini jeudi à son plus bas niveau depuis deux semaines. Le Nikkei a perdu 1,19% à 19.134,70, sa clôture la plus basse depuis le 30 décembre. /Photo d'archives/REUTERS/Toru Hanai

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini jeudi à son plus bas niveau depuis deux semaines dans un marché déçu par l‘absence de précisions sur la politique économique de Donald Trump lors de la conférence de presse donnée la veille par le président élu américain.L‘indice Nikkei a perdu 229,97 points ou 1,19% à 19.134,70, sa clôture la plus basse depuis le 30 décembre. Le Topix, plus large, a cédé 14,99 points (0,97%) à 1.535,41.

L‘indice regroupant les valeurs pharmaceutiques, en repli de 2,8%, a subi la plus forte baisse sectorielle après de nouvelles attaques de Donald Trump contre l‘industrie pharmaceutique et les prix des médicaments.

Astellas Pharma a chuté de 4,19%, Ono Pharmaceutical de 3,57% et Shionogi & Co de 3,34%.

Trump, qui donnait sa première conférence de presse depuis son élection le 8 novembre, n‘a rien dit des dépenses d‘infrastructures et des baisses d‘impôts qu‘il avait promises pendant sa campagne, deux éléments qui avaient largement alimenté le rally de fin d‘année des marchés actions et la chute des marchés obligataires.

“Il n‘a pas dit ce que le marché voulait entendre depuis tout ce temps”, commente Hikaru Sato, analyste technique chez Daiwa Securities. “Il en a résulté un sentiment de déception qui a entraîné des prises de bénéfice.”

Le Nikkei avait gagné 18% depuis l‘élection américaine du 8 novembre.

Le marché japonais a aussi pâti de la remontée du yen, qui pénalise les valeurs exportatrices. Le dollar a reculé mercredi jusqu‘à 114,25 yens, au plus bas depuis le 9 novembre, et il se traitait en fin de journée à 114,57, en repli de 0,8%.

Contre la tendance, le groupe de supermarchés Aeon a gagné 1,18% à 1.719 yens après l‘annonce, mardi, d‘un bond de 51% de son bénéfice d‘exploitation trimestriel à 13 milliards de yens (107 millions d‘euros).

Ayai Tomisawa, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below