9 janvier 2017 / 19:02 / dans 9 mois

Parrot avertit sur ses ventes du 4e trimestre, taille dans ses effectifs

PARIS (Reuters) - Parrot a lancé lundi un avertissement sur ses résultats pour le quatrième trimestre 2016 et a engagé dans le même temps un plan de réorganisation de ses activités dans les drones pour le grand public, ce qui se traduira par une réduction de plus d‘un tiers de ses effectifs.

Pénalisé par un environnement de forte concurrence et de pressions sur les prix dans les drones grand public, le spécialiste des drones précise dans un communiqué avoir dégagé sur le quatrième trimestre un chiffre d‘affaires d‘environ 85 millions d‘euros, inférieur à son objectif de 100 millions d‘euros.

“La dynamique commerciale du quatrième trimestre dans les drones grand public n‘a pu être atteinte qu‘au prix de marges insuffisantes pour assurer une croissance rentable de cette activité à moyen et long terme”, souligne Parrot.

“Le groupe s‘est fixé comme priorité de régler rapidement ce défi avec une stratégie visant à rétablir ses équilibres financiers.”

Parrot va du coup réorganiser ses activités de drones à destination du grand public pour adapter son offre de produits face à un impératif de réduction des coûts.

Le groupe prévoit de réduire ses effectifs d‘environ 290 personnes sur un total de 840 salariés, tant en France qu‘à l‘étranger. Dans l‘Hexagone, quelque 150 postes sont menacés.

Le plan de réorganisation devrait coûter à Parrot de l‘ordre de 45 millions d‘euros, dont 20 millions de dépréciations qui sont provisionnées dans les comptes de 2016.

En novembre dernier, l‘entreprise avait déjà fait état d‘une perte opérationnelle de 24 millions d‘euros au troisième trimestre et d‘un recul de 25% de ses ventes.

Dans le cadre de la réorganisation de ses drones grand public, Parrot entend concentrer sa capacité d‘innovation sur un nombre plus réduit de produits et redéployer son offre en s‘appuyant sur ses drones professionnels dont l‘activité continue quant à elle de progresser.

Concernant la cession de sa filiale Parrot Automotive, le groupe note que les discussions se poursuivent avec l‘équipementier Faurecia.

Début décembre, les deux groupes ont annoncé des discussions exclusives pour permettre à l‘équipementier automobile d‘entrer au capital de Parrot Automotive, spécialisée dans la connectivité et “l‘infotainment” pour l‘industrie automobile, avec la possibilité d‘en prendre progressivement le contrôle.

Avant les annonces du groupe, l‘action Parrot avait terminé en baisse de 2,05% lundi, à 10,98 euros, ce qui ramène sa hausse depuis le début de l‘année à 5,78%. Sur l‘ensemble de 2016, la valeur a chuté de 61,5%, après un bond de 71,1% en 2015.

Edité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below