9 janvier 2017 / 18:37 / dans 10 mois

Mercedes-Benz dépasse BMW sur le segment du luxe

STUTTGART, Allemagne (Reuters) - Mercedes-Benz, filiale de Daimler, a dépassé l‘an dernier son rival allemand BMW pour prendre la première place mondiale sur le segment des voitures de luxe en volumes de ventes.

Mercedes-Benz, filiale de Daimler, a dépassé l'an dernier son rival allemand BMW pour prendre la première place mondiale sur le segment des voitures de luxe en volumes de ventes. BMW fait état lundi de 2.003.359 véhicules vendus en 2016, contre 2.083.888 pour la firme de Stuttgart. /Photo prise le 9 janvier 2017/REUTERS/Mark Blinch

BMW fait état lundi de 2.003.359 véhicules vendus en 2016, contre 2.083.888 pour la firme de Stuttgart, qui passe ainsi devant son concurrent bavarois pour la première fois depuis 2005.

Audi, la marque haut de gamme de Volkswagen, complète le podium avec 1,87 million d‘unités écoulées l‘année dernière.

La première place de Mercedes est un joli coup pour le président du directoire de Daimler, Dieter Zetsche, qui a dû batailler ferme pour relancer le groupe après son divorce d‘avec Chrysler en 2007.

“Nous avions des déficits, des problèmes de coûts et de qualité. Le design n‘était pas au top et avec Chrysler, nous n‘étions plus purement sur le secteur du luxe”, a déclaré Dieter Zetsche dans un entretien accordé à Reuters à la fin de l‘année dernière.

Il y a moins de quatre ans, le patron de Daimler était encore confronté à la grogne d‘actionnaires mécontents de voir Mercedes devancé à la fois par BMW et Audi.

Mercedes est revenu au premier plan en arrêtant d‘être obsédé par les parts de marché pour se concentrer plutôt sur le design et la technologie.

Le président du directoire de BMW, Harald Krüger, a déclaré l‘an dernier vouloir privilégier la rentabilité à une lutte pour conserver à tout prix son titre de numéro un devant Mercedes-Benz.

BMW Group, propriétaire également des marques Rolls-Royce et Mini, serait assuré de conserver sa place de leader du marché haut de gamme pour un bon moment si toutes ses marques étaient prises en considération, avait déclaré pour sa part son directeur financier, Friedrich Eichiner.

Edward Taylor et Ilona Wissenbach; Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below