9 janvier 2017 / 18:07 / il y a 7 mois

Alitalia présente son dernier projet au gouvernement

Alitalia et ses actionnaires on présenté lundi au gouvernement italien leur dernier projet pour relancer la compagnie en difficulté, première étape avant de difficiles négociations avec les syndicats sur jusqu'à plus de 2.000 suppressions d'emploi. /Photo d'archives/Tony Gentile

MILAN/PARIS (Reuters) - Alitalia et ses actionnaires on présenté lundi au gouvernement italien leur dernier projet pour relancer la compagnie en difficulté, première étape avant de difficiles négociations avec les syndicats sur jusqu'à plus de 2.000 suppressions d'emploi.

Le gouvernement italien s'est engagé à soutenir les efforts de la compagnie mais a demandé à Alitalia de finaliser son projet avant de commencer à discuter d'éventuels licenciements.

"Le gouvernement a demandé à Alitalia de présenter dans les prochaines semaines un plan d'entreprise détaillé ayant l'aval des actionnaires, des banques des créanciers," déclare le ministère italien de l'Industrie dans un communiqué publié à l'issue de la réunion.

"Toute discussion sur le niveau des emplois aura lieu dans un deuxième temps, une fois que les détails du projet d'entreprise auront été définis, de même qu'un plan à long terme pour relancer la compagnie", poursuit le texte.

Alitalia et ses banques ont trouvé le mois dernier un accord sur le déploiement des ressources financières nécessaires pour que la compagnie aérienne puisse poursuivre ses opérations.

Les représentants de la compagnie ont été rejoints pour la réunion de lundi par les actionnaires, à commencer par Etihad, qui a pris une participation de 49% dans Alitalia en 2014 et a investi 560 millions d'euros dans le cadre d'un plan global de sauvetage de la société évalué à 1,76 milliard d'euros.

La compagnie des Emirats s'est engagée à ce qu'Alitalia redevienne bénéficiaire en 2017, en réduisant les coûts et en ouvrant des liaisons longue distance plus rentables.

Mais deux ans après, Alitalia perd au moins un million d'euros par jour et devrait rester déficitaire deux ou trois ans de plus, estiment certaines sources.

Etihad propose notamment de supprimer jusqu'à 2.000 postes, de réduire la flotte d'une vingtaine d'avions et de fermer certaines liaisons non rentables.

Les détails complets seront présentés aux salariés d'Alitalia dans la semaine, a précisé Etihad dans un communiqué.

Giulia Segreti, avec Tim Hepher à Paris; Catherine Mallebay-Vacqueur et Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below