6 janvier 2017 / 14:50 / dans 10 mois

Les négociations sur le Brexit affaibliront le sterling

LONDRES (Reuters) - La livre sterling faiblira encore un peu contre l‘euro et le dollar une fois le processus de sortie de la Grande-Bretagne de l‘Union européenne (Brexit) officiellement lancé, montre une enquête de Reuters publiée vendredi qui souligne aussi la prédominance des risques baissiers.

La livre sterling faiblira encore un peu contre l'euro et le dollar une fois le processus de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (Brexit) officiellement lancé, montre une enquête de Reuters publiée vendredi qui souligne aussi la prédominance des risques baissiers. /Photo d'archives/REUTERS/Sukree Sukplang

La livre a chuté d‘environ 17% contre le dollar depuis le vote britannique en faveur du Brexit le 23 juin, se négociant à 1,24 dollar vendredi, et sa baisse n‘est pas terminée d‘après la médiane des prévisions des quelque 60 stratégistes change interrogés par Reuters.

Dans un mois, la livre devrait s‘échanger à 1,22 dollar mais à la fin mars, date à laquelle le Première ministre britannique, Theresa May, devrait avoir lancé le processus officiel de négociations en vue de la sortie de l‘UE, elle reculerait encore un peu à 1,21 dollar.

“Au vu des indicateurs conjoncturels très solides au Royaume-Uni, le fait que le sterling résiste moins bien que d‘autres devises face au dollar suggère que les facteurs politiques dominent”, a dit Colin Asher de Mizuho Securities.

“Je m‘attends à ce que cela continue probablement durant la majeure partie de l‘année. Il sera très difficile de prévoir l‘évolution du sterling en partie du fait de l‘importance des positions à la baisse” a ajouté Colin Asher, qui a été le meilleur prévisionniste sur l‘évolution de la devise britannique dans les enquêtes Reuters l‘année dernière.

A un horizon de six et 12 mois, le sterling est attendu à 1,20 dollar alors que le scénario d‘un Brexit “dur” dans lequel Londres refuserait de maintenir la libre circulation des personnes en contrepartie d‘un accès au marché unique européen, est pour l‘instant considéré comme le plus probable.

Le dollar est reparti à la hausse l‘année dernière et devrait continuer sur sa lancée avec les anticipations d‘une accélération de la hausse des taux par la Réserve fédérale américaine en réponse à la mise en oeuvre attendue de la relance budgétaire promise par le président-élu Donald Trump.

Les prévisions sur la livre sont légèrement plus basses que dans l‘enquête du mois de décembre et 17 des 27 prévisionnistes qui ont répondu à la question sur ce thème ont dit que leur prévision est assortie d‘un biais baissier.

“Les risques sont à la baisse parce qu‘avec les négociations sur le Brexit nous entrons dans l‘inconnu. Toutefois, si le Royaume-Uni obtient l‘accès au marché unique, le sterling devrait se reprendre”, a dit Asmara Jamaleh d‘Intesa Sanpaolo.

Si aucun des prévisionnistes interrogés ne s‘attend à voir le sterling tomber jusqu‘à la parité avec le dollar, quelques-uns d‘entre eux n‘excluent par une baisse jusqu‘à 1,10 dollar. Les plus optimistes le voient à 1,35 dollar à la fin de l‘année.

Le sterling est aussi à la peine contre l‘euro mais seulement deux des stratégistes interrogés s‘attendent à une parité entre les deux devises.

La médiane des prévisions contre l‘euro ressort à 85 pence dans un mois, 86 pence dans trois mois et 87 pence dans un an contre 85,5 pence actuellement.

Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below