6 janvier 2017 / 09:00 / il y a 7 mois

Les Bourses européennes en légère baisse à l'ouverture

Les Bourses européennes évoluent vendredi en légère baisse à l'ouverture. À Paris, l'indice CAC 40 repasse sous la barre des 49.000 points, cédant 20,30 points (0,41%) à 4.880,34 points vers 08h10 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,18% et à Londres, le FTSE recule de 0,13%. /Photo prise le 14 décembre 2016/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent vendredi en légère baisse à l'ouverture, confirmant le retour d'une certaine inquiétude sur les marchés après la longue séquence de hausse consécutive à la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre.

Ayant dans un premier temps salué par anticipation les mesures de relance de l'administration Trump, les marchés s'interrogent sur les effets de la politique commerciale que mènera l'homme d'affaires après son entrée à la Maison blanche.

L'augmentation annoncée de la cadence des resserrements monétaires aux Etats-Unis préoccupe également les investisseurs, qui prendront connaissance à 13h30 GMT des derniers chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 repasse sous la barre des 49.000 points, cédant 20,30 points (0,41%) à 4.880,34 points vers 08h10 GMT.

À Francfort, le Dax perd 0,18% et à Londres, le FTSE recule de 0,13%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,27%, le FTSEurofirst 300 0,25% et le Stoxx 600 0,26%.A Paris, Sanofi perd près de 3%, la plus forte baisse du CAC 40, après l'interdiction des ventes aux Etats-Unis de l'anti-cholestérol Praluent que le laboratoire français commercialise avec son partenaire américain Regeneron.

L'indice MSCI des marchés mondiaux recule de 0,15% mais reste à proximité son plus haut niveau depuis un an et demi. Il a progressé de 1,8% depuis le début de l'année, porté par de bons indicateurs en provenance de Chine et des Etats-Unis.

Sur le marché des changes, le yuan reste bien orienté après deux jours de hausse alors que la banque centrale chinoise a procédé au plus net relèvement du taux de référence de la devise depuis 2005, signe qu'elle ne relâche pas ses efforts pour contenir la spéculation.

Les cours du pétrole fléchissent légèrement après avoir progressé sur des anticipations d'un effet sur les prix d'un accord sur une réduction de la production entré en vigueur au début de l'année.

La Bourse de Tokyo a terminé en baisse de 0,34% avec un recul de 1,69% pour Toyota après les propos de Donald Trump, qui a menacé le constructeur automobile japonais de lourdes taxes s'il décidait d'assembler au Mexique des modèles Corolla destinés au marché américain.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,02%.

L'indice Dow Jones a subi jeudi à Wall Street sa première baisse de l'année, alourdi par le secteur bancaire, mais le Nasdaq a inscrit une clôture record grâce au distributeur en ligne Amazon.

Le marché américain a été globalement attentiste à la veille de la publication de la statistique mensuelle de l'emploi.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendent à 178.000 créations d'emploi non agricoles en décembre aux Etats-Unis, avec pour le secteur privé 170.000 postes nouveaux contre 156.000 en novembre. Le taux de chômage est prévu en légère augmentation, à 4,7% contre 4,6% en décembre.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below