5 janvier 2017 / 12:31 / il y a 8 mois

Mexique: Toyota, Honda ne revoient pas leur plan dans l'immédiat

Les employés travaillent sur une chaîne de production d’une usine automobile de Honda au Mexique. Les présidents de Toyota et de Honda ont déclaré ne pas envisager dans l'immédiat de réduire leur production au Mexique, préférant attendre l'entrée officielle de Donald Trump le 20 janvier à la Maison blanche. /Photo d'archives/Henry Romero

TOKYO (Reuters) - Les présidents de Toyota et de Honda ont déclaré ne pas envisager dans l'immédiat de réduire leur production au Mexique, préférant attendre l'entrée officielle de Donald Trump le 20 janvier à la Maison blanche.

Les constructeurs automobiles aux Etats-Unis ont été la cible de violentes attaques du président élu qui leur a reproché de produire à bas coûts de l'autre côté de la frontière, ce qui selon lui pénalise l'emploi aux Etats-Unis.

Mardi, Ford a annoncé annuler un projet de construction d'une usine d'assemblage au Mexique, un investissement estimé à 1,6 milliard de dollars (1,54 milliard d'euros).

"Nous étudierons nos options quand nous verrons quelle politique le nouveau président choisit", a répondu le PDG de Toyota, Akio Toyoda, lors d'une rencontre jeudi à Tokyo avec des professionnels du secteur. Il était interrogé sur le projet de construction d'une nouvelle usine du groupe au Mexique.

"Nous produisons des voitures au Mexique pour des marchés incluant l'Amérique du Nord et l'Europe et nous n'avons pas de plan dans l'immédiat pour changer cela", a pour sa part déclaré le président-directeur général de Honda, Takahiro Hachigo, qui participait à cette réunion.

Donald Trump a menacé General Motors de lui imposer des taxes sur les voitures fabriquées au Mexique pour le marché américain.

Durant la campagne présidentielle, l'homme d'affaires a promis de remettre en cause des traités commerciaux comme l'Alena, un accord signé en 1994 qui institue une zone de libre-échange entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Toyota, Honda et Nissan, les trois plus grands constructeurs japonais, ont des usines à la fois aux Etats-Unis et au Mexique. Les deux premiers en possèdent également au Canada. La plupart des véhicules produits au Mexique et au Canada sont exportés aux Etats-Unis, le premier marché des fabricants japonais.

Quelque 100.000 pick-ups et plate-formes sortent chaque année de l'usine Toyota de l'Etat mexicain de Basse-Californie, une production que le constructeur veut porter à 160.000 unités d'ici 2018.

Il construit également une usine à Guanajuato dont la capacité annuelle sera de 200.000 unités lorsqu'elle ouvrira en 2019.

Honda a deux usines au Mexique, l'une à Celaya, l'autre à Guadalajara, dont sortent chaque année 260.000 voitures et 100.000 motos.

Au cours de son exercice fiscal qui s'est achevé en mars, Nissan a produit 800.000 véhicules dans ses trois usines mexicaines, dont près de la moitié a été vendue aux Etats-Unis.

Naomi Tajitsu, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below