5 janvier 2017 / 06:20 / dans 10 mois

La Bourse de Tokyo se replie avec la vigueur du yen

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse jeudi, entamant ainsi quelque peu ses gains marqués de la veille, en raison de l‘accès de faiblesse du dollar face au yen, le billet vert pâtissant d‘un mouvement de prises de bénéfices et des interrogations sur l‘effet des mesures de la future administration Trump.

La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse jeudi. L'indice Nikkei a perdu 0,37%, soit 73,47 points, à 19.520,69. /Photo prise le 4 janvier/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

L‘indice Nikkei a ainsi perdu 0,37%, soit 73,47 points, à 19.520,69 après avoir gagné 2,51% mercredi, qui avait été sa première journée de cotation de 2017. Le Topix, plus large, a en revanche pris 1,20 point (+0,08%) à 1.555,68, enchaînant ainsi une troisième hausse de suite.

Les promesses de dérégulation et d‘allègements fiscaux massifs de la part de Donald Trump ont fait grimper les marchés actions, le dollar et les rendements obligataires depuis sa victoire le 8 novembre mais les investisseurs attendent désormais leur concrétisation.

Alors qu‘il avait atteint mardi un pic de 14 ans, à 103,82, l‘indice dollar perd vers 07h25 GMT 0,7% à 101,94, revenant à un creux de trois semaines. Face au seul yen, le billet vert perd même 1,1%.

D‘après les courtiers, ce brutal retournement à la baisse du dollar, outre les prises des bénéfices et une pause dans l‘euphorie “Trump”, a été déclenché par la vigueur inattendue du yuan face au billet vert.

La devise chinoise, que tout le monde voyait s‘enfoncer davantage du fait de la poursuite d‘une sortie des capitaux de la Chine, est, depuis deux jours, en vive progression contre la monnaie américaine, évoluant à un pic de près de deux mois.

Des valeurs tournées vers l‘exportation comme Toyota (-0,68%), Sony (-1,11%) ou encore Nikon (-0,8%) ont pâti de la remontée du yen.

En revanche, le titre Sharp a bondi de 10,92% après un article du journal Nikkei disant que le groupe d‘électronique envisageait d‘introduire en Bourse Sakai Display, sa coentreprise dans les écrans LCD avec Hon Hai Precision Industry, son actionnaire de contrôle.

La veille, le titre avait déjà bondi de 8,5% après que Hon Hai Precision Industry, plus connu sous le nom de Foxconn, a dit que Sakai Display allait construire une usine de 61 milliards de yuans (8,3 milliards d‘euros) en Chine pour produire des écrans à cristaux liquides LCD.

L‘action Toshiba a repris 4,72%, affichant la deuxième plus forte hausse du Nikkei et faisant plus qu‘effacer ses pertes de la veille, après que le président du conglomérat industriel a dit que les banques créancières du groupe étaient prêtes à lui apporter, sous conditions, un soutien financier pour faire face à une charge pour dépréciation de plusieurs milliards de dollars liée à une acquisition dans le nucléaire aux Etats-Unis.

Catherine Mallebay-Vacqueur et Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below