5 janvier 2017 / 05:55 / dans 10 mois

L'économie britannique se maintient, l'inflation monte-enquête

LONDRES (Reuters) - L‘économie britannique a gardé sa vigueur dans les derniers mois de 2016 mais les pressions inflationnistes ont augmenté à un rythme inédit en près de 20 ans, montre une enquête publiée jeudi.

L'économie britannique a gardé sa vigueur dans les derniers mois de 2016 mais les pressions inflationnistes ont augmenté à un rythme inédit en près de 20 ans. Les ventes et les embauches ont enregistré une amélioration modeste au quatrième trimestre, qui confirme l'avance prise par la Grande-Bretagne en 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Selon l‘enquête trimestrielle menée auprès de 7.200 entreprises par la Chambre de commerce britannique (BCC), les ventes et les embauches ont enregistré une amélioration modeste au quatrième trimestre, qui confirme l‘avance prise par la Grande-Bretagne en 2016.

Mais le vote en faveur de la sortie de l‘Union européenne a fait émerger d‘autres questions.

Un nombre record de producteurs du secteur manufacturier anticipent une hausse des prix dans les trois prochains mois - une conséquence de la faiblesse de la livre, qui a perdu près de 12% depuis le 23 juin, en valeur pondérée des échanges commerciaux.

Dans les services, le nombre de sociétés anticipant une hausse des prix est au plus haut depuis début 2011.

Malgré une légère hausse des ventes à l‘export au quatrième trimestre, la BBC estime que la faiblesse de la livre n‘a pas semblé causer de rebond de la demande extérieure.

Les pressions inflationnistes sont particulièrement aiguës pour le secteur manufacturier, affecté par la hausse du coût des matières premières.

“Globalement, nos résultats suggèrent que la croissance continuera en 2017, bien qu‘à un rythme plus modeste”, déclare le directeur général de la BCC, Adam Marshall.

“L‘inflation a émergé dans notre étude comme une préoccupation croissante pour de nombreuses entreprises”, ajoute-t-il.

“Aussi bien les sociétés manufacturières que de services disent qu‘elles sont sous pression, particulièrement du fait de l‘augmentation du coût des consommations intermédiaires, qui réduit les marges et pourrait affaiblir les investissements dans le futur.”

L‘économie du Royaume-Uni est bien positionnée pour enregistrer une croissance de 2,2% en 2016, un rythme supérieur à la plupart des pays occidentaux, excepté peut-être les Etats-Unis.

Les économistes interrogés par Reuters anticipent une réduction de moitié du taux de croissance en 2017, à 1,1%.

Andy Bruce; Julie Carriat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below