5 janvier 2017 / 05:50 / il y a 7 mois

Feu vert aux poursuites des investisseurs contre Volkswagen

Volkswagen et son ex-président du directoire, Martin Winterkorn, devront se défendre devant un tribunal californien dans le cadre du scandale des émissions polluantes, après le lancement d'actions en justice par des investisseurs américains. /Photo prise le 17 décembre 2016/Kacper Pempel

WASHINGTON (Reuters) - Volkswagen et son ex-président du directoire, Martin Winterkorn, devront se défendre devant un tribunal californien dans le cadre du scandale des émissions polluantes, après le lancement d'actions en justice par des investisseurs américains.

Le juge de district Charles Breyer a rejeté les requêtes de Volkswagen, qui faisait valoir que les investisseurs devaient se pourvoir devant les tribunaux allemands.

Les investisseurs américains qui ont engagé des poursuites sont pour la plupart des fonds de pension de collectivités locales ayant investi dans le groupe étranger par le biais de l'American Depositary Receipt (ADR).

Le juge a donné son feu vert à des poursuites d'investisseurs aux Etats-Unis, expliquant que "les Etats-Unis ont un intérêt dans la protection des investisseurs contre les fraudes boursières".

La valorisation de Volkswagen a chuté de 63 milliards de dollars après la mise à jour du scandale, selon le dossier déposé devant la justice américaine.

David Shepardson; Julie Carriat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below