30 décembre 2016 / 22:15 / dans un an

Le dollar gagnant en 2016 grâce à Trump et à la Fed

NEW YORK (Reuters) - Si le dollar américain a cédé un peu de terrain vendredi, il enregistre sa quatrième année consécutive de hausse face à un panier de référence composé d‘autres grandes devises.

Si le dollar américain a cédé un peu de terrain vendredi, il enregistre sa quatrième année consécutive de hausse face à un panier de référence composé de six autres grandes devises. L'indice du dollar progresse de 3,8% sur l'ensemble de 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Gary Cameron

L‘indice du dollar, qui mesure l‘évolution du billet vert face à six autres grandes monnaies, progresse en effet de 3,8% sur l‘ensemble de 2016.

Sa hausse a même dépassé 7% sur le seul quatrième trimestre, et plus de 3,5% depuis le 8 novembre, jour de l‘élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, qui fait espérer aux cambistes un plan de relance budgétaire susceptible de profiter à la devise américaine.

La perspective d‘une poursuite de la hausse des taux de la Réserve fédérale a également contribué à la hausse.

Plusieurs analystes voient ce mouvement se poursuivre en 2017 même s‘ils ne peuvent exclure tout risque de retournement de tendance en raison des interrogations sur l‘attitude de la future administration Trump vis-à-vis de la vigueur du dollar.

“Beaucoup de choses vont dépendre de la manière dont évoluent la présidence Trump et l‘économie chinoise”, dit ainsi Marshall Gittler, responsable de l‘analyse de marché de la société de courtage FX Primus.

Sur la journée de vendredi, l‘indice du dollar a perdu 0,3% à 102,37, s‘éloignant du plus haut de 14 ans touché le 20 décembre à 103,65. La devise américaine a néanmoins gagné 0,29% face au yen à 116,87 mais il enregistre sur 2016 sa première baisse annuelle en cinq ans face au yen (-3%).

L‘euro, lui, a gagné 0,25% sur la séance face au dollar, remontant à 1,0515, mais il perd 3,2% sur l‘ensemble de l‘année, sa troisième baisse annuelle d‘affilée.

La grande perdante de 2016 reste évidemment la livre sterling, qui a chuté de 16,4% face au dollar, sa plus mauvaise performance depuis 2008, conséquence du vote du 23 juin pour la sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne.

Autres monnaies sanctionnées en 2016, le peso mexicain a perdu près de 21% face au billet vert et le yuan chinois 7%.

Le peso a souffert de la proposition de Donald Trump de bâtir un mur à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis et de sa volonté de remettre en cause certains accords commerciaux. Le yuan, lui, a été affecté par le ralentissement de l‘économie chinoise.

Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below