30 décembre 2016 / 15:34 / il y a 8 mois

L'or gagne 9% en 2016 après trois années de baisse

Des lingots de 92,96% d'or pur. L'or, remonté vendredi à un plus haut de deux semaines grâce au repli du dollar, s'apprête à terminer 2016 sur un gain total de plus de 9% après trois années de baisse. /Photo d'archives/Ilya Naymushin

LONDRES (Reuters) - L'or, remonté vendredi à un plus haut de deux semaines grâce au repli du dollar, s'apprête à terminer 2016 sur un gain total de plus de 9% après trois années de baisse.

L'once d'or a atteint dans la matinée un plus haut depuis le 14 décembre à 1.163,14 dollars avant de refluer légèrement, s'échangeant autour de 1.159,00 vers 15h00 GMT, en hausse de 0,1% sur la séance.

Les futures sur l'or progressent de 1,30 dollar à 1.159,40 dollars l'once.

Le métal fin avait atteint un plus haut de deux ans en juillet, profitant de son statut de valeur refuge après les brèves turbulences sur les marchés qui ont suivi le vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Déjà tout au long du premier semestre les investisseurs avaient renforcé leur exposition sur l'or en raison des inquiétudes sur la croissance mondiale qui ont amené la Réserve fédérale à différer la normalisation de sa politique monétaire.

En novembre toutefois les cours ont chuté de plus de 8%, conséquence de l'envolée des taux longs américains après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre.

Le 15 décembre, au lendemain de la décision de la Fed de relever ses taux pour la première fois depuis un an, l'once d'or a touché un plus bas de 10 mois. La banque centrale américaine a en outre laissé entrevoir trois hausses de taux en 2017 et non plus deux comme elle le prévoyait en septembre.

"En 2017, les cours de l'or pourraient à nouveau faiblir à cause des trois hausses de taux prévues par la Fed, qui pourraient conduire à un renforcement du dollar", commente Peter Fertig, à la tête de Quantitative Commodity Research.

"D'un autre côté, les incertitudes sur les alliances politiques entre le président élu Trump et d'autres acteurs internationaux pourraient créer des fractures géopolitiques, ce qui serait positif pour l'or."

L'évolution du dollar et celle des rendements obligataires américains resteront par ailleurs des facteurs importants pour le marché de l'or.

L'année 2016 restera aussi comme un bon cru pour les autres métaux précieux, à commencer par le palladium qui a gagné plus de 21% en 12 mois. Il s'adjugeait encore 1% vendredi à 677,54 dollars l'once.

Le platine, en hausse de 0,5% à 901,80 dollars vendredi, affiche un gain plus modeste de 1% depuis le 1er janvier mais il s'agit de sa première progression annuelle en quatre ans.

L'écart de prix entre le platine et le palladium s'est rétréci à 141 dollars l'once ce mois-ci, le plus faible depuis près de 15 ans, le palladium -- utilisé notamment dans les catalyseurs automobiles -- profitant d'une hausse de la demande en Chine et aux Etats-Unis alors que l'offre stagne.

L'argent, en hausse de 0,3% à 16,18 dollars, s'achemine de son côté vers un gain de 17% sur l'ensemble de 2016.

avec la contribution de Swati Verma à Bangalore, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below