30 décembre 2016 / 09:08 / dans un an

Les Bourses européennes ouvrent en léger recul

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en léger recul vendredi pour la dernière séance d‘une année 2016 particulièrement mouvementée, notamment par le vote britannique en faveur d‘un “Brexit” et l‘élection de Donald Trump.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en léger recul vendredi pour la dernière séance d'une année 2016 particulièrement mouvementée. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,16% à 4.830,53 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,18% et à Londres, le FTSE se repli de 0,09%. /Photo d'archives/REUTERS

À Paris, l‘indice CAC 40 recule de 0,16% à 4.830,53 points vers 08h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,18% et à Londres, le FTSE se repli de 0,09%, après avoir terminé à un niveau record la veille pour la deuxième séance d‘affilée, à moins de 10 points de son record historique à 7.129,83 points atteint en octobre 2016. Londres ferme à 12h30 GMT.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,2%, le FTSEurofirst 300 0,13% et le Stoxx 600 0,08%.

Sur l‘ensemble de l‘année, le CAC 40 s‘apprête à boucler l‘année sur une hausse de plus de 4%, Londres sur un gain d‘environ 14% et Francfort sur une progression de l‘ordre de 6,5%, tandis que le Stoxx 600 devrait accuser un repli d‘environ 1,5%, reflet de l‘incertitude sur le plan politique en Europe et des inquiétudes concernant la santé des banques italiennes.

La Bourse de Milan s‘annonce en baisse d‘environ 10% sur l‘année 2016, la plus mauvaise performance des marchés d‘actions en Europe, avec une chute de 38% de l‘indice des banques italiennes sur l‘ensemble de l‘année.

A Tokyo, le Nikkei a progressé de 0,42% en 2016, sa cinquième hausse annuelle d‘affilée, mais aussi sa plus faible en raison d‘une appréciation de 3,5% du yen. La devise japonaise affichait un gain de 22% à son pic de l‘année après le vote des Britanniques pour une sortie de l‘Union européenne le 23 juin, avant de retomber de plus de 15% depuis. A Wall Street, le Dow Jones devrait gagner plus de 13% sur l‘année grâce à l‘élection de Trump.

“2016 a été une année de changements et ces changements ont été non négligeables”, écrit Jingyi Pan d‘IG à Singapour. “Une préférence pour les valeurs refuge s‘est installée en fin d‘année qui a profité à l‘or et au yen.”

Les variations des indices sectoriels en Europe sont limitées dans les premiers échanges et aucune valeur ne sort du lot.Le dollar, qui a gagné 10,5% depuis l‘élection de Trump, perd 0,2% face à un panier de devises de référence, en passe d‘afficher une hausse de 3,7% sur l‘année. L‘euro gagne encore 0,3% après avoir pris jusqu‘à 2% en tout début de matinée. Sur l‘année, la monnaie unique reste en repli d‘environ 3%.

Les cours du pétrole reprennent un peu de terrain après avoir reculé jeudi pour la première fois de la semaine, en raison d‘une augmentation inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le Brent est en hausse de 51% depuis le début de l‘année, et le brut léger américain de 46%, leurs plus fortes hausses annuelles depuis 2009, en attendant la mise en oeuvre d‘un accord historique de réduction de la production de l‘Opep, avec des pays hors Opep, à partir de dimanche 1er janvier.

L‘or profite toujours de l‘aversion au risque de fin d‘année avec un gain de 0,1% à 1.158,88 dollars l‘once. Le métal jaune devrait gagner environ 9,3% cette année après trois années de baisse d‘affilée.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below