29 décembre 2016 / 08:35 / il y a 8 mois

Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, dans le sillage de Wall Street et de Tokyo, pour l'avant-dernière séance de l'année, qui s'annonce peu animée en l'absence de bon nombre d'investisseurs comme de nouvelles susceptible de dicter une tendance. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,33% à 4.831,82 points vers 08h20 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,37% et à Londres, le FTSE abandonne 0,21%. /Photo prise le 12 septembre 2016/Toby Melville

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, dans le sillage de Wall Street et de Tokyo, pour l'avant-dernière séance de l'année, qui s'annonce peu animée en l'absence de bon nombre d'investisseurs comme de nouvelles susceptible de dicter une tendance.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,33% à 4.831,82 points vers 08h20 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,37% et à Londres, le FTSE abandonne 0,21%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,33%, le FTSEurofirst 300 de 0,30%, tout comme le Stoxx 600.

La Bourse de Tokyo a fini en repli de 1,24%, affectée par la vigueur du yen face au dollar américain et par le recul enregistré mercredi par Wall Street.

A New York, l'indice Standard & Poor's 500 a subi sa baisse la plus marquée depuis le 11 octobre après un indicateur décevant sur les promesses de vente immobilières, qui fait craindre un impact de la remontée des taux sur la conjoncture.

Aucun des grands indices sectoriels Stoxx n'évolue dans le vert en début de séance et les baisses les plus marquées affectent aussi bien les matières premières (-0,93%) que l'automobile (-0,57%), les banques (-0,5%) et les pétrolières (-0,5%).

Au sein du CAC, ArcelorMittal, qui avait profité à plein de la hausse des valeurs liées aux ressources de base mercredi, reperd plus de 1,4%, la plus mauvaise performance de l'indice.

Credit Suisse et BNP Paribas reculent respectivement de 1,25% et 0,76% après des informations du Wall Street Journal selon lesquelles la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine enquête sur des émissions obligataires du Mozambique par plusieurs banques.

Sur le marché des changes, le repli de Wall Street et des rendements obligataires américains favorise celui du dollar, qui abandonne 0,4% face à un panier d'autres devises de référence. L'euro remonte à plus de 1,0450 dollar.

Si le pétrole Brent repart à la hausse à plus de 56,40 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,2% sous 54 dollars après des statistiques de l'American Petroleum Institute (API) montrant une hausse inattendue des stocks aux Etats-Unis.

Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below