28 décembre 2016 / 11:52 / il y a 10 mois

Pas d'effet immédiat de l'aide aux banques sur la note de Rome

MILAN (Reuters) - La décision de Rome de créer un fonds de 20 milliards d‘euros pour soutenir les banques italiennes en difficulté n‘a pas d‘impact immédiat sur la note souveraine de l‘Italie, écrit mercredi l‘agence de notation Standard & Poor‘s.

La décision de Rome de créer un fonds de 20 milliards d'euros pour soutenir les banques italiennes en difficulté n'a pas d'impact immédiat sur la note souveraine de l'Italie, écrit mercredi l'agence de notation Standard & Poor's. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini

Le gouvernement italien a prévu d‘emprunter 20 milliards d‘euros pour couvrir les besoins de financement des banques, à commencer par Banca Monte dei Paschi di Siena, troisième banque du pays, qui pourrait avoir besoin de près de neuf milliards d‘euros selon la Banque centrale européenne (BCE).

S&P, qui note la dette italienne “BBB-” avec une perspective stable, estime que si Rome alloue aux banques l‘intégralité de l‘enveloppe prévue, la dette nette des administrations publiques devrait atteindre 131,6% de produit intérieur brut fin 2017, contre 130,4% dans une prévision antérieure.

Les 20 milliards d‘euros suffiront à couvrir les besoins de financement de toutes les banques en difficulté actuellement placées sous surveillance par le Trésor et la Banque d‘Italie, a-t-on appris mardi d‘une source au sein du Trésor.

Giulia Segreti; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below