23 décembre 2016 / 06:57 / il y a 8 mois

NN Group va racheter Delta Lloyd pour 2,5 milliards d'euros

AMSTEDAM (Reuters) - NN Group, le premier assureur néerlandais par la capitalisation, a annoncé vendredi avoir relevé de 1,9% son offre sur son compatriote Delta Lloyd, obtenant le soutien du conseil de ce dernier avec sa proposition à quelque 2,5 milliards d'euros.

Delta Lloyd, qui avait rejeté début octobre une première offre à 5,30 euros par action, la jugeant alors insuffisante, a accepté la nouvelle offre qui valorise le groupe à 5,40 euros par action.

A la suite de cette annonce, le titre NN gagnait vers 10h55 GMT 3,39% à 32,63 euros, affichant la deuxième plus forte hausse du Stoxx 600 et faisant nettement mieux que l'indice regroupant les valeurs européennes de l'assurance (+0,17%).

En revanche, l'action Delta Lloyd perd 0,69% à 5,291 euros, ce qui ne l'empêche pas d'être en hausse de plus de 30% depuis le début de l'année contre +0,4% pour le titre NN sur la période et -5,7% pour l'indice sectoriel.

NN Group a déclaré que l'acquisition de Delta Lloyd consoliderait sa position de numéro un de l'assurance-vie aux Pays-Bas, qu'elle augmenterait de 60 milliards d'euros ses actifs sous gestion et qu'elle mènerait à des hausses "à deux chiffres" du dividende à partir de 2018.

Pour Delta Lloyd, la transaction intervient après deux années turbulentes, qui ont notamment vu le départ d'une équipe dirigeante à la suite d'un différend avec la banque centrale néerlandaise et deux augmentations de capital.

Malgré la hausse enregistrée par le titre Delta Lloyd à ce stade de 2016, il est repli de 50% par rapport à juillet 2015.

DEUX AUTRES CANDIDATS ONT RENONCÉ À UNE OFFRE SUR DELTA

"Aujourd'hui, les incertitudes entourant notre entreprise ont pris fin", a déclaré Hans van der Noordaa, directeur général de Delta Lloyd, qui a précédemment dit dans un communiqué qu'il quitterait son poste une fois que la transaction sera finalisée.

Sous réserve de l'approbation des autorités de régulation, cette finalisation devrait intervenir au deuxième trimestre 2017.

NN, scindé d'avec le groupe financier ING avec des ratios de capital très solides, précise que sa nouvelle offre représente une prime de 55% sur le cours moyen de Delta avant sa première offre du 5 octobre.

NN ajoute qu'il financera la transaction à la fois par de la trésorerie existante et par de la dette, soulignant en attendre un retour sur investissement de 10%.

Avec la transaction, le ratio de solvabilité de NN reviendra à 189% alors qu'il était de 252% à la fin du deuxième trimestre.

"Notre bilan restera solide", a dit à des journalistes Lard Friese, directeur général de NN, précisant que la nouvelle entité génèrerait des synergies de 150 millions d'euros d'ici 2020.

Dans une note, les analystes de Bernstein n'excluent pas l'entrée en scène d'un autre candidat intéressé par Delta Lloyd, tout en estimant que NN constitue le meilleur adossement stratégique pour l'entreprise.

Une source proche du dossier a dit à Reuters qu'un autre assureur néerlandais, ASR, avait envisagé de faire une offre sur Delta Lloyd avant de se dire assez vite qu'une telle entreprise était trop risquée.

L'assureur chinois Anbang, propriétaire de la compagnie d'assurances néerlandaise Vivat, a également songé à une offre avant de renoncer à ce projet au vu de l'opposition des autorités de régulation.

Toby Sterling, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below