19 décembre 2016 / 21:14 / dans un an

Vivendi resserre son étau sur Mediaset, Fininvest saisit la Consob

PARIS (Reuters) - Vivendi a encore accentué la pression sur l‘italien Mediaset en annonçant lundi son intention de porter sa part au capital à près de 30%, juste sous le seuil de déclenchement d‘une offre publique d‘achat.

Siège du groupe Mediaset, à Milan, en Italie. L'action Mediaset reculait à la Bourse de Milan jeudi, au lendemain de l'annonce par Vivendi d'une nouvelle montée à son capital, alors que le duel engagé par Vincent Bolloré, le président du groupe français, avec Silvio Berlusconi, premier actionnaire de sa nouvelle cible, semblait devoir se prolonger et prenait un tour politique. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini/

Engagé dans un véritable bras-de-fer avec la famille Berlusconi, propriétaire de Mediaset, le groupe français de médias avait déjà pris position à hauteur de 20% du groupe de médias italien en début de semaine dernière.

“Vivendi rappelle que sa présence au capital de Mediaset s‘inscrit dans sa volonté de se développer en Europe du sud”, fait savoir le groupe dirigé par Vincent Bolloré dans un communiqué.

Il ajoute que sa montée au capital se fera en fonction des conditions de marché.

Fininvest, la holding de la famille Berlusconi qui détient 38,3% de Mediaset, a de son côté poursuivi la contre-attaque en déposant plainte pour abus de marché auprès de la Consob, le gendarme de la Bourse italienne.

Fininvest a demandé à la Consob d‘exercer tous les pouvoirs que lui confère la réglementation financière italienne, y compris celui de pouvoir saisir des actifs d‘une entreprise.

Le régulateur financier italien a réagi en disant qu‘il allait examiner tous les aspects du dossier et envisageait d‘entendre les deux parties.

Au cours du week-end, Vivendi avait pourtant semblé jouer l‘apaisement, en assurant ne pas avoir d‘intention hostile envers Mediaset.

“Nous avons un intérêt à long terme, nous voulons être un partenaire industriel”, avait alors déclaré Arnaud de Puyfontaine dans une interview au Corriere della Sera.

Un conseil de Mediaset doit avoir lieu mardi.

Matthieu Protard, Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain, avec Giulia Segreti à Milan, édité par Matthieu Protard et Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below