18 décembre 2016 / 13:04 / il y a 8 mois

Dieter Zetsche, le président du directoire de Daimler, ne croit pas à des tarifs punitifs aux USA

Daimler ne s'attend pas à ce que Donald Trump cherche à favoriser les constructeurs automobiles américains aux dépens de leurs concurrents européens, déclare Dieter Zetsche, le président du directoire du groupe allemand. /Photo d'archives/Michaela Rehle

BERLIN (Reuters) - Daimler ne s'attend pas à ce que Donald Trump cherche à favoriser les constructeurs automobiles américains aux dépens de leurs concurrents européens, déclare Dieter Zetsche, le président du directoire du groupe allemand, dans un entretien accordé au Bild am Sonntag.

"J'ai du mal à croire qu'on en vienne à des tarifs (douaniers) punitifs", dit-il en ajoutant ne pas craindre d'impact négatif pour l'usine de Daimler en Alabama.

Des mesures protectionnistes visant à favoriser les constructeurs américains nuiraient d'abord aux Etats-Unis, fait valoir Dieter Zetsche, pour qui "c'est le commerce international qui a permis d'apporter la prospérité aux Etats-Unis et dans le monde."

Le patron de Daimler ne s'inquiète pas non plus de l'image du diesel aux Etats-Unis après le scandale des moteurs truqués de Volkswagen, en notant que les véhicules diesel y sont un "produit de niche" qui représente moins de 1% du marché automobile. "Nous sommes convaincus que les moteurs diesel sont nécessaires si on veut réduire les émissions de CO2", ajoute-t-il.

Victoria Bryan, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below